métro TCL
© Laurent Cousin

TCL : l'amende passe à 60€

À Lyon, les contrôles anti-fraudes s'intensifient et à partir du 1er avril, l'amende sera unique et s'élèvera à 60€.

Ce vendredi, le comité syndical du Sytral (autorité organisatrice des Transports en Commun Lyonnais), a voté, à l'unanimité, l'augmentation du prix des amendes. À partir du 1er avril, frauder dans les bus, métros ou tramways coûtera 60 €.

Le plus gros changement est que désormais, il n'y a plus de distinction entre les voyageurs qui détiennent un ticket non valide et ceux qui n'en détiennent pas. L'amende sera la même et s'élèvera à 60€. En cas de non paiement immédiat, elle pourra atteindre 110€. Jusqu'ici, se faire contrôler avec un ticket non valide ne coûtait "que" 34,5€. Pour les fraudeurs sans tickets, la sanction était de 51,50€. Enfin, pour les abonnés qui ont oublié leur carte ou omis de valider, l'amende demeure de 5€.

Cette augmentation s'inscrit dans la politique de lutte contre la fraude du Sytral et de son exploitant Keolis. Car l'enjeu financier est particulièrement important. En 2013, la fraude représentait près de "10 millions d'euros de perte pénalisante pour de futurs projets de développement du réseau". Depuis quelques mois, la société de transports a lancé une campagne de communication pour limiter la fraude.

Une amende ou un abonnement

Jusqu'en 2016, le barème annuel du Sytral devait être indexé sur celui de la RATP. Or, un décret du 3 mai dernier permet aux autorités organisatrices des TCL de décider de leurs propres grilles tarifaires.

Enfin, Le Progrès signale qu'à partir de septembre prochain, lors d'une première infraction, "le voyageur en irrégularité aura le choix entre le règlement de l'amende de 60€ ou l'acquisition d'un abonnement pour deux mois (126,40€ pour un plein tarif grand public)".

à lire également
MÉTRO OUllins
Des mesures sur la qualité de l'air dans le réseau métro de Lyon ont été effectuées en 2017. Lyon Capitale vous propose de consulter tous les chiffres de cette étude inédite qui montre des concentrations de particules fines dans le métro plus importantes qu'à l'extérieur. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut