Sébastien Bouillet
© Tim Douet

Sébastien Bouillet : “Au déjeuner, le temps s’arrête”

Dans son numéro d’été, Lyon Capitale a trouvé 100 bonnes raisons d’aimer Lyon. Sur Twitter, ils sont déjà nombreux à donner leurs raisons avec le hashtag #JaimeLyon. Tout l’été, nous posons la même question à des Lyonnais connus... ou moins connus.

Installés depuis 1977 dans le quartier de la Croix-Rousse, les Bouillet, chocolatiers de père en fils, sont rapidement devenus une référence pour les gourmands. Lyonnais ou touristes se déplacent pour goûter ou re-goûter la “crème d’ange”, le “tendance” ou le “Broadway” dans une des boutiques de Lyon ou de Tokyo. Les accrocs du cacao foncent à "Chokola" et son ambiance Charlie et la chocolaterie. Sébastien a repris le flambeau familial en 2000, en y apportant sa créativité et son dynamisme, tout en conservant l'amour pour sa ville.

“Lyon est la capitale de la gastronomie. On y mange divinement bien et varié”, attaque le chocolatier, qui apprécie aussi “l'emplacement géographique, à la fois tout près de la montagne et pas loin de la mer. Pour sa beauté, Lyon est devenu une des plus belles villes d'Europe et attire de plus en plus de touristes”. Sébastien Bouillet aime aussi l'historique Fête des lumières : “Le 8 décembre pour voir notre belle ville s'illuminer et donner le coup d'envoi des fêtes de fin d'année.”

“Bien vivre autour d’une table... ça c’est la vraie vie à Lyon !”

Sébastien Bouillet n'en oublie pas pour autant son quartier d'origine : “J'aime Lyon pour son quartier de la Croix-Rousse, où il règne une ambiance de village avec ses marchés, ses commerces, ses bistrots et cette ambiance si particulière dont je suis fan.” L'expert en macarons aime enfin Lyon pour sa simplicité : “Le temps de bien vivre autour d'une table, cela étonne toujours les gens que je reçois de France ou de l'étranger. Le fait que le temps s'arrête quand on est au déjeuner et que ce moment puisse déborder sur l'après-midi, ça c'est la vraie vie à Lyon !”

Donnez-nous vos raisons d’aimer Lyon sur Twitter avec le hashtag #JaimeLyon ou par e-mail à l’adresse aimerlyon@lyoncapitale.fr
à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet
Il y a Lyon et ses arrondissements, et puis il y a la Croix-Rousse. Telle une enclave résistant à la jungle urbaine, ce village a toujours eu un statut à part. Histoire de la colline qui travaillait.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut