Capture-d-ecran-2013-10-01-a-10.06.16_image-gauche

Réfugiés syriens : “À Lyon, on s’autocensure un peu”

À propos des réfugiés syriens, dont 500 doivent être accueillis en France cette année, le directeur de Forum Réfugiés, qui milite pour leur ouvrir les portes de l’Union européenne, reconnaît que Lyon ne dispose pas des capacités d’accueil nécessaires actuellement. Le Nord-Isère en revanche en accueillera une poignée ce mois-ci. L’Ardèche et l’Auvergne pourraient aussi être mises à contribution.

Forum Réfugiés va-t-elle nous refaire le coup du Kosovo ? En 1999, l'association lyonnaise avait fait plier le gouvernement Jospin, qui avait accepté d'ouvrir les frontières du pays aux réfugiés de guerre kosovars. 400 d'entre eux, venus du camp de Stankovac en Macédoine, avaient atterri à Lyon le 18 avril 1999.

15 ans après, l'association remonte au créneau avec près de 120 autres ONG internationales. Elle a lancé une pétition (helpsyriasrefugees) début mars, visant à faciliter l'accueil des réfugiés syriens, dont seulement 3 % sont actuellement hébergés en Europe. 2,7 millions de Syriens sont réfugiés dans des camps au Liban, en Jordanie, en Irak, en Turquie et en Égypte actuellement, sur près de 4 millions de déplacés.

Des réfugiés syriens attendus dans le Nord-Isère

Dans ce contexte, le président Hollande s'est engagé devant le HCR en fin d'année dernière à accueillir 500 réfugiés syriens en 2014. Des maires de Picardie, du Havre et de Dordogne en hébergent déjà quelques dizaines dans des logements sociaux de leurs communes, et 150 nouveaux réfugiés syriens arriveront au début de l'été en France, autant à la rentrée. Dans la région, une poignée est attendue dans le Nord-Isère en juin, ils seront logés par Adoma. Des places pourraient être dégagées en Ardèche et en Auvergne par Forum Réfugiés dans le courant de l'année.

"Dans le Grand Lyon, il y aurait des maires partants, mais on s'autocensure un peu car on a déjà du mal à loger les 300 réfugiés statutaires dont on dispose. Ce ne serait donc pas très raisonnable d'en rajouter, à moins de trouver d'autres solutions que le logement social", explique Jean-François Ploquin, directeur de Forum Réfugiés.

Rappelons que, dans le département du Rhône, la demande d'asile a presque doublé en deux ans. L'hiver dernier, 296 demandeurs d'asile ont ainsi trouvé refuge sous un pont avant d'être hébergés dans des préfabriqués en périphérie, à Oullins. Une poignée a obtenu le statut de réfugié, qui ouvre droit à une carte de séjour de 10 ans et donne accès au logement social, au même titre que les 500 Syriens attendus en France cette année.

à lire également
Impôts
Vers un crash philanthropique ? Après une année fiscale particulièrement difficile pour les associations et ONG dépendant presque exclusivement des dons, le gouvernement annonce de nouvelles mesures qui pourraient aggraver la situation pour les acteurs de la solidarité.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut