Louise Souquet MT180 secondes
© Tim Douet

Ma thèse en 180 secondes : Louise Souquet l’emporte à Lyon

Hier soir se déroulait la finale locale de l’édition 2018 de Ma Thèse en 180 secondes. En trois minutes chacun, les quatorze candidats ont tour à tour présenté leur sujet d’étude. Ils sont trois candidats à avoir été sélectionnés pour participer à la demi-finale qui aura lieu en avril : Louise Souquet Hadrien De Blander.

Pas évident de résumer sa thèse en trois minutes. Et pourtant ! Ils étaient quatorze candidats à présenter hier, dans le grand amphithéâtre de l’Université de Lyon, leurs travaux de thèse. Entre vulgarisation et détails techniques, les candidats ont dû charmer le jury et le public, dans l’espoir de participer à la demi-finale qui se tiendra en avril prochain. Les talents lyonnais rencontreront les vainqueurs des autres demi-finales locales. Ils ne seront que seize, en juin, à présenter de nouveau leur thèse en 180 secondes pour la finale nationale qui aura lieu à Toulouse, en juin prochain.

Qui sont les pépites lyonnaises ?

Le jury a fait son choix, le public aussi. Sur le podium, deux femmes et un homme. C’est Louise Souquet qui a su séduire le jury avec son sujet : "Étude des patrons de variation intraspécifique et de covariation chez les éléments conodontes." Depuis 2015, la jeune femme s’intéresse à l’évolution de nos dents, pour comprendre comment et pourquoi celles-ci sont apparues.

En deuxième place, Samara Danel et sa thèse intitulée : "Cognition physique chez l’oiseau : domaine général ou adapté ?" Après un master 2 en psychologie cognitive, Samara Danel s’intéresse aux oiseaux peu connus, pour déterminer s’ils sont capables de se servir d’outil grâce à leur cognition, ou si leurs capacités se sont développées à cause des pressions écologiques.

Le choix du public s’est porté sur Hadrien De Blander. Ce diplômé de docteur en pharmacie hospitalière s’est penché sur la plasticité des cellules lors de l’apparition des cancers du sein. En créant des analogies avec Star Wars, Hadrien De Blander a su séduire le public avec sa thèse intitulée : "Plasticité cellulaire et initiation tumorale dans le modèle du cancer du sein."

Rendez-vous en avril pour connaître le résultat des demi-finales et le classement des cerveaux lyonnais.

à lire également
Université Lyon 1
Parmi les vingt universités les plus demandées sur Parcoursup figurent deux universités lyonnaises, l’Université Jean Moulin Lyon 3 et l’Université Claude Bernard Lyon 1.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut