Lyon : les urgentistes de l’hôpital Edouard Herriot en grève

Le personnel des urgences de l’hôpital Edouard Herriot de Lyon est en grève ce vendredi. Les urgentistes demandent de nouveaux postes de brancardiers. Malgré la mobilisation, l’accueil des patients est toujours assuré.

Les personnels des pavillons A (urgences traumatiques) et N (urgences médicales et psychiatriques) de l’hôpital Édouard Herriot sont en grève ce vendredi. Selon Pierre-Yves Guillier, membre du syndicat SUD de l’hôpital, les employés dénoncent "un manque d’effectif" et demandent la création de nouveaux postes, principalement de brancardiers. "C’est un ras-le-bol", décrit Pierre-Yves Guillier. "La nuit et les week-ends, il n’y a pas de brancardiers, ce sont les aides-soignantes qui se retrouvent à brancarder", explique-t-il.

Les Hospices civils de Lyon à nouveau pointés du doigt

Les temps sont durs pour les Hospices civils de Lyon (HCL). Alors que la colère des EHPAD et de l’hôpital de la Croix-Rousse gronde encore, les urgentistes d’Edouard Herriot se rallient à leurs collègues de l’hôpital Lyon Sud. Ces derniers sont toujours en "grève illimitée", également pour dénoncer un manque de personnel. Dans une lettre ouverte adressée à leurs directions, les urgences du centre hospitalier Lyon Sud expliquent que "les patients attendent plusieurs heures avant de voir un médecin, parfois de 6 à 8 heures". Ils demandent alors "plus de postes" pour éviter la saturation de leur service.

Une manifestation est prévue, le mardi 6 février, sous les fenêtres de la direction centrale des Hospices civils de Lyon pour que les revendications des urgentistes de l’hôpital Edouard Herriot soient entendues. Pierre-Yves Guillier explique qu’une "délégation partira à 7h des urgences de l’hôpital pour rejoindre la direction générale des HCL, quai des Célestins".

à lire également
Métro TCL sytral © Tim Douet
"Toutes les lignes du réseau TCL circuleront normalement le lundi 22 octobre" annonce ce samedi le gestionnaire Keolis. Cette semaine, le syndicat des régulateurs du réseau métro avait déposé un préavis de grève à partir de lundi et jusqu'à la fin de l'année. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut