Medef Rhône

Le Medef dénonce la ponction du budget des agences de l’eau

Le Medef du Rhône déplore les ponctions de l’État dans le budget des agences de l’eau, qui atteignent 210 millions d’euros en 2014.

Le Medef du Rhône juge "inadmissible" que l’État prélève 210 millions d’euros sur le budget des agences de l’eau en 2014. Pour l’agence Rhône-Méditerranée, cette ponction s’élève à 49 millions cette année.

Les agences de l’eau sont financées en partie par les redevances des entreprises, particulièrement dans le secteur de la papeterie ou la chimie. Des redevances qui augmentent régulièrement depuis quelques années. Le Medef déplore le fait qu’elles terminent, pour une partie, dans les caisses de l’État plutôt que d’être reversées aux entreprises.

"Le trop-perçu éventuel des agences de l’eau doit être reversé aux entreprises dans le cadre d’une clause de revoyure", souhaite Alain Boisselon, vice-président de la structure de gouvernance de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée.

Avec les baisses fiscales accordées aux entreprises, ces dernières ont, selon le Medef, l’impression que l’État "donne d’une main et reprend de l’autre".

à lire également
Chaque année, depuis 2004 le moustique tigre s'invite dans nos villes et les discussions. Susceptible de transmettre la dengue, le chikungunya ou le virus Zika, comment reconnaître le moustique tigre et surtout où signaler sa présence ?
Faire défiler vers le haut