L'aiguille rouge

L’Aiguille rouge, piste mythique des Alpes

Sélection - À quelques mois des JO d’hiver de Sotchi, il ne s’agit pas de ramollir. Histoire de vous fortifier un peu le mollet, nous vous avons sélectionné 10 belles pistes des Alpes du Nord, parmi les plus raides, les plus sauvages et les plus belles qui soient. Aujourd’hui l’aiguille Rouge, en Vanoise.

L'aiguille rouge ()

Les Arcs / Massif de la Vanoise

Altitude de départ : 3 280 m
Altitude d’arrivée : 1 200 m
Dénivelé : 2 080 m
Longueur : 7 km

En sortant du téléphérique de l’aiguille Rouge, le panorama qui vous accueille est déjà en soi une bonne raison d’être monté si haut. Pour en apprécier toute la majesté, il faut faire l’effort de monter quelques dizaines de mètres jusqu’à la table d’orientation qui surplombe l’arrivée du téléphérique. De là, les Alpes suisses, italiennes et françaises s’offrent à votre regard et parfois même, quand les conditions sont bonnes, jusqu’à la chaîne du Jura. Exceptionnel ! De ce “toit du monde” démarre en effet l’une des plus longues descentes d’Europe. Par la piste de l’aiguille Rouge, au départ une noire qui offre l’occasion de quelques belles courbes sur le glacier, on s’engage ensuite sur des pistes plus accessibles, d’abord en haute altitude, puis en forêt, pour basculer sur le domaine de Villaroger. Pour finir en douceur, la piste bleue des Lys vous conduira tranquillement par un chemin jusqu’au village de Villaroger.

Les Arcs:Thibaud Duchausal ()

L’œil de Thibaud Duchosal, freerider professionnel

La piste débute par une impression de vertige... Rien ne nous entoure et ça peut être perturbant pour certains, mais c’est avant tout grandiose pour tous. Très large sur la première partie, on descend sur un glacier. Le bon conseil, c’est de skier tôt le matin pour bénéficier d’une piste fraîchement damée, le pied ! On bifurque ensuite en direction de Villaroger avec le mont Blanc en toile de fond. La piste longe en fait la crête qui sépare la vallée de l’Arc de celle de Villaroger. Mille mètres plus bas et alors qu’on n’a même pas descendu les deux tiers, apparaît la végétation, avec un mix de pins et de mélèzes. La piste devient alors plus sportive, avec des champs de bosses, mais il existe plusieurs variantes, ce qui permet aux moins bons skieurs de se payer le luxe de descendre la piste de l’aiguille Rouge. Le bas de la vallée se situant aux alentours des 1 000 mètres, la vue est encore à couper le souffle. Les derniers 800 mètres se font intégralement en forêt, dans un secteur généralement plus calme et avec des pistes agréables. Certains mettront une demi-heure, d’autres plusieurs heures ! Mais peu importe le niveau, le spectacle et les sensations sont garantis.

2 commentaires
  1. ra69 - mar 24 Déc 13 à 8 h 43

    Belle idée, les pistes mythiques ! On attend la suite avec impatience. Un petit truc quand même : le dénivelé de l'Aiguille Rouge c'est plutôt 2080m si je calcule bien !!! Un jour trop tôt pour l'excuse des fêtes...que je vous souhaite excellentes !

  2. LaRédac - mar 14 Jan 14 à 22 h 00

    Oups. Corrigé !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut