Kamel Kabtane soutient les chrétiens d’Orient persécutés

Le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et le président du Conseil représentatif du culte musulman appellent à soutenir les chrétiens persécutés en Irak. Une manifestation a lieu demain, samedi.

"Nous dénonçons avec force les violations des droits de toutes les minorités dans le monde, notamment de celles qui sont menacées ou brutalisées au Moyen-Orient." Dans leur communiqué commun, Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, et Laïd Abdelkader Benidi, président du CRCM Rhône-Alpes, dénoncent d'une même voix "la situation faite aux chrétiens d’Orient, telle que rapportée dans les médias", qui "est inacceptable et condamnable, sévèrement et sans équivoque".

Deux rassemblements en même temps samedi

Les chrétiens d'Orient, et plus précisément du nord de l'Irak, autour de la ville de Mossoul, sont l'objet depuis plusieurs semaines de persécutions extrêmement violentes. La plupart des chrétiens de la région ont été contraints à l'exil, menacés de mort par les milices du nouveau “califat islamique” d’Abou Bakr Al-Baghdadi.

"Nous réaffirmons toute notre solidarité à nos frères chrétiens d’Orient qui se sentent menacés ou empêchés de pratiquer librement leur culte, appuient les institutions musulmanes de la région. Au sein de la grande mosquée de Lyon, associée à Mosquées et musulmans solidaires de France, nous continuerons à condamner sévèrement toute attaque perpétrée contre un lieu de culte, que ce soit un temple, une synagogue, un autel, une mosquée, une église."

Même si MM. Kabtane et Benidi n'y font pas référence, une manifestation aura lieu samedi à 15 heures place Saint-Jean à Lyon pour soutenir les chrétiens d'Irak. En même temps, se tiendra place Bellecour la manifestation pro-palestinienne.

à lire également
Kamel-Kabtane_image-gauche
Le président du Conseil des mosquées du Rhône a demandé aux “musulmans de France à manifester leur solidarité en participant activement à la campagne de solidarité pour reconstruire” la cathédrale Notre-Dame de Paris. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut