Jules Joassard
© Tim Douet

Joassard (PS) : “Le revenu universel n’est pas une utopie”

Jules Joassard, porte-parole de Benoît Hamon dans le Rhône, est l’invité de L’Autre Direct. Il revient sur la victoire de l’ancien ministre de l’Education au premier tour de la primaire et sur le risque d’implosion du PS.

Jules Joassard ne se montre pas surpris par le verdict des urnes au premier tour de la primaire : "J'étais convaincu depuis longtemps de ses capacités. Il a travaillé ses propositions. Il est parti tôt en campagne." Mais la potentielle victoire au second tour de Benoît Hamon laisse planer des incertitudes sur le soutien des élus socialistes et ses chances d'être le leader de la gauche aux présidentielles.

"Sa victoire de la primaire peut le mettre dans une dynamique favorable pour la présidentielle. Elle peut rouvrir le champ des possibles et l'espoir d'une victoire de gauche à la présidentielle. S'il sort avec l'onction de deux millions de votants, c'est le plus efficace des sondages. Les adhérents d'En Marche [le mouvement d'Emmanuel Macron, NdlR] et de la France Insoumise [celui de Jean-Luc Mélenchon] ne sont pas aussi nombreux", avance Jules Joassard, pour qui la question d'un ralliement ne se pose pas.

Loyauté

Pour Jules Joassard, le Parti socialiste ne lâchera pas Benoît Hamon en cas de victoire : "J'ai été un militant qui a fait, avec zèle, opiniâtreté et constance les campagnes de candidats et de programmes avec lesquels je n'étais pas en complète adéquation. Ceux qui depuis quinze-vingt ans ont fait des campagnes pour eux-mêmes auront la loyauté de faire campagne pour Benoît Hamon."

Ce proche du nouveau favori de la primaire essaie aussi de clarifier le financement du revenu universel : "Ce n'est pas une utopie. (…) Ce n'est pas une dépense mais une nouvelle répartition des richesses. Les plus nantis contribueront par l'impôt, par des cotisations. Mais il y a une contrepartie : chacun percevra le revenu universel."

à lire également
L'autre direct reçoit Marie Brassier de Switch Collective Lyon. Et si vous changiez de vie en trouvant un nouveau travail ou en cherchant plus de sens dans l'actuel ? Avec le programme "Fais le bilan calmement", la start-up Switch Collective va plus loin qu'un simple bilan de compétence. Dans un monde où le bien-être au travail et […]
1 commentaire
  1. LyobRebelle - 26 janvier 2017

    Si chaque 'nanti' doit financer 100 mecs à rien foutre et 100 clandestins : le petit calcul soviétique de Joassard va vite s'arrêter.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut