rue Grolée

Grôlée, toujours la diagonale du vide de la Presqu’île

Les premiers commerces de la rue Grôlée devaient ouvrir ces prochains jours. Raté.

rue Grolée ()

C'était annoncé pour le printemps. Le "plus grand centre commercial à ciel ouvert de la région lyonnaise" devait ouvrir ces prochains jours, tout début avril. Entre cinq et six grosses enseignes nationales ou internationales absentes de Lyon devaient lancer, le même jour, le renouveau du quartier, désert depuis... dix ans – suivies, à l'automne, d'une quarantaine d'autres commerces.

En septembre 2014, Firce Capital, le nouveau gestionnaire d'actifs immobiliers du quartier Grôlée (propriété du fonds souverain Abu Dhabi Investment Authority) avait d'ailleurs lancé une grande opération de com, à grand renfort de visites de chantier, casque sur la tête, marteau-piqueur en option.

Squatts et danger pour le public

rue Grolée ()

Il suffit d'aller se promener dans le quartier pour jeter un coup d'œil à l'avancement des travaux. Il n'y a plus un employé depuis novembre. Le gros œuvre est à peine terminé. Il est donc strictement impossible que des enseignes, qui plus est de standing international, viennent s'installer ces prochains jours.

Pis, certains chantiers sont squattés la nuit. D'autres ont leurs portes ouvertes, laissant le chantier accessible à n'importe qui, avec un risque d'accidents potentiels (escaliers, tiges de métal apparentes, bris de verre, etc.).

Justice et loi du silence

Le procès qui est en cours entre l'ancien gestionnaire des immeubles (Shaftesbury Asset Management) et les Docks Lyonnais (anciens propriétaires, eux-mêmes propriété d'UBS via des filiales planquées dans des paradis fiscaux) n'est certainement pas étranger à cette situation. Sans oublier la trentaine de procédures pendantes devant les juridictions civiles et pénales...

rue Grolée ()

Nous avons de nombreuses fois essayé de joindre Firce Capital pour avoir des explications. En vain.

Son président, Christophe Fournage (qui fait aujourd'hui l'objet d'une enquête pour abus de biens sociaux suite à un signalement des commissaires aux comptes, quand il était DG des Docks Lyonnais) nous a fait savoir que Firce Capital "ne répond jamais à la presse". Étonnant quand on sait que, quelques mois plus tôt, il s'en remettait aux médias pour faire sa com...

Bref. Le "plus grand centre commercial à ciel ouvert de la région lyonnaise" est toujours dans les cartons. La rue Grôlée, elle, est toujours aussi déserte.

Pour aller plus loin, lire : Grôlée, la curieuse gestion d'UBS – ou comment la banque suisse a organisé la cession de 4 % du capital des Docks Lyonnais pour échapper à une taxe qui lui aurait coûté 250 millions d'euros.
à lire également
Gérard Collomb
Pour assister notamment au World government summit, Gérard Collomb était en voyage à Abu Dhabi ainsi qu'à Dubaï cette semaine. Un déplacement du maire qui n'a pas fait l'objet d'une délibération au conseil municipal, regrette l'opposition, qui demande des explications.
2 commentaires
  1. Kasneh - 28 mars 2015

    Ne pas tenir ses promesses semble être une épidémie qui ne touche pas que le politique!

  2. Bernard - 30 mars 2015

    Oui, bon, dans certains milieux 'autorisés' on disait printemps ou AUTOMNE... http://www.lyon-entreprises.com/News/lyon-immobilier/immo-d-entreprise/Ouverture-groupee-des-enseignes-en-2015-enfin-Le-nouveau-quartier-Grolee-a-Lyon-sera-cible-moyenne-gamme,i63080.html Le quartier Grolée n'est plus à un ratage près.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut