Grand Budapest Hotel 1

Économie : l’activité hôtelière chute en juillet à Lyon

Les hôtels ont connu une importante baisse d’activité en juillet : -9 % par rapport au même mois, l’année dernière.

L’activité des hôtels lyonnais n’a pas été brillante au mois de juillet. Loin de là. Leur fréquentation a chuté de 9 % par rapport à juillet 2013, tandis que, dans un même temps, les prix moyens se sont contractés de 5,4 %.

Toutes les catégories hôtelières ont été affectées par ce recul. Il faut dire que juillet 2013 avait été particulièrement porteur, avec le passage du Tour de France par Lyon et les Championnats du monde d’athlétisme handisport.

La baisse du prix des nuitées n’a donc pas suffi, cet été, à attirer les touristes et à faire oublier les désastreuses conditions météorologiques.

D'une manière plus générale, l'année 2014 se présente moins bien que 2013 pour l’hôtellerie lyonnaise. Entre janvier et juillet 2014, le taux d'occupation a reculé de 4,6 % et le prix moyen de la nuitée de 6,3 %, par rapport à la même période l'année dernière.

à lire également
Dans l'industrie et les services, l'activité a repris et semble se rapprocher de son rythme normal en Auvergne-Rhône-Alpes, note la Banque de France dans sa dernière enquête. Seule l'hôtellerie-restauration marque encore le pas.
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut