Philippe Barbarin © Tim Douet 87 (2)
© tim douet

Barbarin :“Si la loi du célibat doit changer, qu’elle change”

Le cardinal de Lyon, Mgr Barbarin, a réagi suite aux déclarations de Mgr Parolin sur le célibat des prêtres. Il rappelle que la situation peut effectivement évoluer. Son discours à ce sujet n’a pas changé.

Les déclarations de Mgr Parolin, nouveau numéro deux du Vatican, a semé le trouble et relancé le débat. La crise des vocations, qui commence à toucher des pays très catholiques comme l’Espagne ou l’Italie, n’est sans doute pas étrangère à ce questionnement régulier de l’Église. Déjà, au dernier conclave, cette idée avait été soulevée lors de la rédaction de la feuille de route du futur pape. Ainsi, dans un entretien au quotidien vénézuélien El Universal cette semaine, Mgr Pietro Parolin a rappelé que le célibat des prêtres n’était pas un dogme de l’Église, et que par conséquent cette tradition pouvait évoluer.

Mgr Parolin, aucune question ne lui fait peur, selon Barbarin

L’homme sera officiellement secrétaire d’État le 15 octobre prochain, c’est-à-dire le nouveau bras droit du pape François. C’est un homme d’une grande expérience, fin diplomate, et d’abord un vrai serviteur, un homme libre”, nous confie Mgr Barbarin. “Aucune question ne lui fait peur”, ajoute-t-il.

La preuve. Mgr Parolin confirme, au sujet du célibat des prêtres, que ce n’est pas un dogme et que cela peut être discuté car cela appartient à la tradition de l’Église”. Il rappelle que cette mesure a été appliquée progressivement dans l’Église au cours du premier millénaire” et qu’elle a été renforcée lors du concile de Trente (1545-1547).

“Si la loi du célibat doit changer, qu’elle change”

Un élément que le cardinal de Lyon avait déjà évoqué en février dernier, lors d’une rencontre avec les journalistes au club de la presse à Lyon. Aujourd’hui encore, il estime que si la loi du célibat doit changer, qu’elle change. Si c’est un trésor de disponibilité, d’union au Christ et de service des frères, qu’on la garde”. Et ajoute : Qu’on montre aux jeunes que c’est vraiment une bonne nouvelle, une chance et peut-être un appel de Dieu dans leur vie.”

Là encore, le cardinal ne se positionne pas contre ou pour le célibat, il explique que cette loi n’est pas figée. Rien de révolutionnaire, ni de nouveau, mais l’idée semble faire son chemin dans les hautes sphères du Vatican. D’ailleurs, dans l’Église catholique, il existe des cas de prêtres mariés : chez les maronites, chrétiens du Liban, ou bien certains prêtres anglicans mariés convertis au catholicisme.

4 commentaires
  1. hirundo - mar 17 Sep 13 à 17 h 57

    Oui mais cela pose la fonction inverse, on va pouvoir dénombrer les probables homosexuels et pédophiles dans vos rangs.

  2. hirundo - mar 17 Sep 13 à 18 h 54

    On va brouiller les cartes, ils vont tous se marier

  3. Durance - jeu 19 Sep 13 à 12 h 15

    Vous vouliez sans doute dire 'Maronites'...les amanites c'est plus dangereux, ce champignon a même tué le pape Clément VII...

  4. Gérard Eloi - ven 20 Sep 13 à 14 h 28

    Apparemment, la coquille a été corrigée. Mais je rappelle qu'il existe des amanites comestibles : oronge, rougissante, vaginée, épaisse, solitaire et ovoïde. C'est d'ailleurs la saison !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut