chevallier_medium

“200 000 euros par jour” pour rendre les transports gratuits

Les élus écologistes et Cécile Duflot ont jugé ce matin “lamentable” que le Grand Lyon ne soit pas capable d’assurer la gratuité des transports en commun comme en Ile-de-France, une mesure qui coûterait 200 000 euros par jour selon eux.

Après 7 jours consécutifs de pollution de l'air dans l'agglomération lyonnaise, et alors que l'alerte devrait être maintenue tout le week-end, les Verts étaient réunis ce matin à l'occasion de la visite de la ministre du Logement, Cécile Duflot, à la Part-Dieu (Lyon 3e). Après quelques clean tags sur la chaussée pour demander la transformation de la ligne de bus C3 en ligne de tramway, ils ont abordé la question de la pollution de l'air, au cœur des préoccupations ces jours-ci.

Françoise Chevallier (photo ci-contre), élue du 3e, a jugé "lamentable que le Grand Lyon soit incapable de rendre gratuits les transports en commun comme à Paris". "C'est une question de santé publique", a affirmé Cécile Duflot, rappelant notamment la détresse des parents de nouveau-nés développant des détresses respiratoires dues à cette pollution.

Le Grand Lyon “lamentable” selon les écologistes

"J'ai fait le calcul en me basant sur les recettes de billetterie annuelles du Sytral [syndicat de transports en commun lyonnais, ndlr], une journée de gratuité coûterait 200 000 euros par jour au Sytral", a affirmé Françoise Chevallier. Un montant dérisoire au regard des conséquences en terme de santé publique, selon les écologistes.

Emeline Baume, candidate dans le 1er arrondissement et élue du Grand Lyon, a déploré la non-application du plan de protection de l'atmosphère "voté en tout début de mandat au Grand Lyon". "Le préfet a le pouvoir de mettre en place la circulation alternée, il ne le fait pas. Il n'y a pas non plus de contrôle via les radars de vitesse de l'abaissement de la vitesse des automobilistes", a déploré l'élue.

"Ce n'est même plus un pic de pollution, c'est une situation critique. Paris est actuellement plus pollué que Pékin", a lancé la ministre du Logement. "Si vous voulez que ça change, il faut voter pour les écologistes", a conclu Cécile Duflot.

à lire également
L'ONG Greenpeace publie une carte de France des villes qui proposent ou non des repas végétariens dans les cantines scolaires. Et constate que trop peu le font, à l'image de la métropole lyonnaise.
10 commentaires
  1. rémi - 14 mars 2014

    Les transports en commun gratuits les jours de pollution, c'est bien à condition dans la même mesure de limiter voir d'interdire dans certaines zones la circulation automobile, sinon c'est encore faciliter la circulation des irréductibles de la voiture.

  2. FOurs - 14 mars 2014

    si l'on n'arrête pas la circulation automobile privée, ni l'industrie polluante = cela ne sert à rien, c'est sûr !

  3. Sophie_Lyon - 14 mars 2014

    Il faut supprimer la voiture en ville et développer encore les transports en commun; de toute façon, celà se fera de gré ou de force, l'Europe va nous assommer de pénalités qui vont coûter bien plus que 200 000 €/jour Berlin et d'autres villes l'ont fait, il manque du courage aux élus, comme d'habitude ! On se dirige tout droit vers une catastrophe sanitaire si rien n'est fait.

  4. MLBRLyon - 14 mars 2014

    http://www.air-rhonealpes.fr/site/media/telecharger/652319 Au 4ème jour de pic supérieur à 80 mg/m3... circulation alternée. Dimanche et lundi les transports vont être pleins!

  5. doz2 - 14 mars 2014

    Transport gratuit le week end quand la circulation et moindre que la semaine très judicieux ! En fin , mieux que rien !! La pollution était la toute la semaine , et pourtant le trafic était 2 ou 3 fois moins dense a cause des vacances ! La semaine prochaine sa va être irrespirable !

  6. RAF - 15 mars 2014

    La proximité des elections donnent des ailes à nos politiques. Qu'on t'ils fait hier ? Sont ils plus forts que les lobbys ? Triste à mourir. Responsables mais pas coupables...

  7. pmavelo - 15 mars 2014

    Les transports en commun gratuits toute l'année. Et pas seulement le week-end qui suit un pic ! Mesure radicale permettant de changer les comportements. Lyon a une culture de l'innovation et les moyens de le faire.Depuis le rapport 2013 de l'OMS, on ne pourra plus dire 'on ne savait pas' ... la pollution est classée 'cancérigène certain' ... http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2013/10/17/la-pollution-de-l-air-exterieur-est-cancerigene-pour-l-oms_3497663_3244.html

  8. Kasneh - 16 mars 2014

    D'après certains propos si l'on rend gratuit toute l'année les transports du Sytral, la facture s'élèveraient à 73millions800000 euros/an. Bonjour les impôts !

  9. Sophie_Lyon - 16 mars 2014

    Et si l'on calcule le coût de l'augmentation des cancers du poumon ? d'après vous ?! C'est dingue ces vues à court terme; il faut une politique de fond et des transports en commun gratuits; une interdiction des voiture en ville. La santé vaut plus que ces calculs mesquins.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut