Un nouveau souffle pour La Mère Brazier

Le chef revisite à sa sauce quelques plats de la carte d'Eugénie Brazier - deux fois trois-étoiles en 1933 pour son restaurant de la rue Royale et du col de la Luère - comme les célèbres fonds d'artichaut au foie gras ou la volaille de Bresse demi-deuil. Entièrement remis à neuf, le 12 rue Royale garde l'esprit si cher à la célèbre 'mère' lyonnaise.

à lire également
Le cuisinier d'origine ligérienne Pierre Gagnaire (dix-huit restaurants et l'un des chefs les plus étoilés du monde) était à Lyon ces deux derniers jours pour un repas à dix mains au Neuvième Art (Lyon 6e) et la présentation d'un nouveau livre. Lyon Capitale l'a rencontré.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut