Xi Jinping
Le loup en croûte feuillettée

Loup en croûte feuilletée sauce Choron pour Xi Jinping

Clin d'oeil à Paul Bocuse et mention patrimoine mondial de l'Unesco pour le dîner offert par le maire de Lyon au président chinois.

C'est le chef Jean-Christophe Ansanay-Alex, chef de L'Auberge de l'Ile (Ie Barbe) qui a été chargé du dîner de gala offert par le maire de Lyon au président chinois.

Pourquoi Ansanay-Alex ? Parce qu'il est le chef cuisinier du protocole de l'Hôtel de Ville.

"On a mis la pression sur la mairie de Lyon pour que ce soit Paul Bocuse qui cuisine le repas. Personnellement, ça ne me dérangeait absolument pas. Le protocole m'a finalement rappelé et m'a confirmé dans mon rôle."

Et la Ville de lui adjoindre les services d'Alain Le Cossec, Meilleur Ouvrier de France et professeur à l'Institut Paul Bocuse.

Clin d'oeil à son mentor, il cuisinera, en guise d'entrée, un loup en croûte feuilletée, sauce Choron. Quant à Jean-Christophe Ansanay-Alex, il mitonnera une selle d'agneau de lait au foin et au thym "patrimoine mondial d'Unesco" car servi à Versailles à l'occasion de l'inscription du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.

En dessert, Xi Jinping, son épouse Peng Liyuan, chanteuse de variétés très populaire – surnommée la "Carla Bruni chinoise" -, mais également major général de l'armée chinoise et la grosse délégation de chefs d'entreprise qui les accompagnent apprécieront une brioche perdue caramélisée aux fruits rouges et noirs.

La maison Bernachon conclura le dîner par une note chocolatée et ses fameux 400 palets d'or, l'une des vedettes du chocolatier le plus célèbre de la ville.

Tout ça mérite bien une impro vocale de l'épouse du président chinois  !

à lire également
LC780 p. 62-63 chefs lyonnais
La ville est-elle en passe de devenir un hot spot de la scène culinaire internationale ? Néo-primitivistes, super-naturels, qui sont les nouveaux chefs ? Quelles sont les lignes de force de la cuisine contemporaine lyonnaise ? À l’occasion du Lyon Street Food Festival, qui va mettre à table mi-septembre plus de 20 000 personnes, Lyon Capitale s’attache à comprendre le paysage culinaire actuel, dont l’effervescence témoigne du dynamisme d’ensemble de la métropole lyonnaise.
Faire défiler vers le haut