Léon de Lyon
DR

Chez Léon de Lyon, tout est bon

Détour par la rue Pléney, à la brasserie Léon de Lyon, qui ressort quelques plats de derrière les fagots, parfaits pour les frimas.

Dans la valse des jeunes hipsters aux fourneaux, on en oubliait presque nos classiques ! Séjour aux Terreaux, passage obligé par la rue Pléney du bon docteur Lacombe.

Q'y a-t-on mangé, ce jeudi 4 décembre pré-Fête des lumières ? Du simple et surtout du bon !

Filet de morue fraîche à la lyonnaise, avec ses pommes de terre, ses oignons et ses lardons.
Filet de morue fraîche à la Lyonnaise, avec ses pommes de terre, ses oignons et ses lardons.

Léon de Lyon ©TimDouet
Côte de cochon fermier du Cantal cuit en culotte, avec sa pomme purée maison, son boudin noir, sans oublier le très régressif jus de cochon.
Côte de cochon fermier du Cantal cuit en culotte, avec sa pomme purée maison, son boudin noir, sans oublier le très régressif jus de cochon.

Léon de Lyon ©TimDouet
Léon de Lyon, 1 rue Pléney – 04 72 10 11 12
Déjeuner express à 18,10 € (un plat + un verre de vin + un café)
à lire également
bistrot montchat
Spécialiste des questions d'alimentation, le sociologue Claude Fischler livre une analyse des mutations qui touchent nos assiettes et nos habitudes. Car après tout si l'on est ce que l'on mange, nos sociétés évoluent aussi en fonction des nos repas.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut