Pjanic a une faim de Lyon !

Le transfert du milieu de terrain devrait très prochainement être officialisé.

"Vous verrez, c'est un jeune très mature et qui à la tête sur les épaules." Saïd Kerrou, journaliste au quotidien Luxembourgeois l'essentiel ne tarit pas d'éloges sur Miralem Pjanic, la future recrue lyonnaise. Le jeune milieu de terrain du FC Metz était de passage à Lyon mercredi dernier en compagnie de son agent, l'ancien joueur de l'OM, Karl-Heinz Foster. Selon nos informations, le luxemburgo-bosniaque a quitté le Rhône très emballé par le discours du président Aulas et a été très impressionné par les installations du club lyonnais. Son père, Fahrudin Pjanic, ancien joueur professionnel de football, confiait récemment : "Désormais, ça se joue entre les deux clubs. Ils doivent trouver un terrain d'entente". Le président de Metz, Carlo Molinari a fixé la barre à 10 millions d'euros mais selon différentes sources, le montant du transfert s'élèverait à 8,5 millions d'euros. Malgré de nombreuses offres émanant des meilleurs clubs européens, Miralem Pajnic a fait le choix de la Ligue 1, préférant ne pas griller les étapes. Ce choix là, ne surprend guère Saïd Kerrou. "A un moment donné, j'étais persuadé qu'il allait donner une réponse favorable au Bayern Munich, cependant le choix de Lyon ne me surprend pas. Il est jeune et a encore tout à prouver au haut niveau."

Né à Zvornik, en Bosnie-Herzégovine, Miralem Pjanic est âgé à peine d'un an lorsque ses parents décident de quitter la Bosnie pour fuir la guerre. Comme de nombreux compatriotes, la famille Pjanic trouve refuge au Luxembourg. C'est là que le jeune Miralem signe sa première licence au club luxembourgeois FC Schifflange et va très vite se faire remarquer. Très doué balle au pied, il va taper dans l'oeil des recruteurs du FC Metz et intégrer le centre de formation lorrain. Devenu l'une des pièces maîtresse du dispositif de Yvon Pouliquen, Miralem Pjanic reste très attaché à ses racines bosniaques et rêve un jour de revêtir le maillot de son pays natal. "Il est en admiration devant les anciennes gloires ayant porté le maillot national. Etant parti jeune de son pays, en jouant pour la Bosnie, c'est un peu un retour au source ". A coup sûr, Pjanic devrait continuer à faire parler de lui dans les prochaines années.

à lire également
L’entraîneur Rudi Garcia pendant le match Lyon-Dijon, le 19 octobre 2019 © Jean-Philippe Ksiazek / AFP
PORTRAIT – Après le renvoi de Sylvinho, Rudi Garcia a été choisi par Jean-Michel Aulas et Juninho pour remettre l’OL en selle. Au grand dam de supporteurs lyonnais déçus de voir l’ancien Marseillais sur le banc lyonnais. Le nouvel entraîneur de l’OL est attendu au tournant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut