Les Lions du LHC s'inclinent face à Grenoble
©Lyon Hockey Club

Hockey : les Lions humiliés 11-0 à domicile face à Grenoble

Les joueurs lyonnais s’inclinent 11 à 0 face aux Grenoblois, qui auront dominé l’ensemble de la rencontre. Une défaite à plate couture que les Lions ne sont pas prêts d’oublier.

Les Lions n’auront même pas sauvé l’honneur. Les leaders de la Coupe Magnus auront dominé les Lyonnais tout au long du match, dès leur premier point, au bout d’à peine 2min de jeu. Les Lions ne parviennent pas à concrétiser leurs nombreuses occasions de marquer, tandis que les Grenoblois trouvent facilement la faille, pour un score total de 11 à 0. Une facilité déconcertante, alors que la dernière rencontre entre les deux clubs s’était soldée par une victoire de justesse des Brûleurs de Loups, 1 à 0.

Les Lions se sont certes battus, mais leur présence sur la glace n’aura pas marqué les esprits. Plusieurs fois réduits à 4 joueurs, les Grenoblois n’ont pourtant pas failli. Avec plusieurs points rentrés malgré une infériorité numérique, les Brûleurs de Loups ont su démontrer la différence de niveau entre les deux équipes. Après un mauvais choc, le joueur grenoblois numéro 22, Guillaume Leclerc, ne se relèvera pas. Il sera évacué sur une civière sous les applaudissements du stade.

Avant le match, le coach des Lions, Mtija Sivic disait : "Cette rencontre va être un bon challenge pour nous et j’attends de voir comment mon équipe et mes joueurs vont répondre à ce challenge". À l’évidence, les Lyonnais n’ont pas été de taille. Espérons que leur performance face à Angers vendredi 05 leur permettra de se ressaisir, et de montrer que les Lions savent toujours rugir.

Les Buteurs de Grenoble

Matthieu Le Blond 1'58 | Bostjan Golicic 3'37 | Gabin Ville 16'23 | Joël Champagne 25'57, 44'05 | Julien Baylacq 32'21 | Maxime Legault 46'38 | Kyle Hardy 51'42 | Aziz Baazzi 54'33 | Alexandre Giroux 55'31 | Matthias Arnaud 58'56

à lire également
Gérard Collomb en visite officielle à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Sous le feu des critiques après le meurtre d'Adrien Perez à Meylan, la première adjointe à la municipalité de Grenoble a mis en cause le refus de Gérard Collomb d'expérimenter la police de sécurité du quotidien dans sa ville.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut