France-All Blaks à Lyon : un intérêt financier plutôt que sportif ?

Plus que sportif, l’intérêt du match France/Nouvelle-Zélande ce mardi soir à Lyon sera surtout financier pour la FFR.

Vendue comme un match France/Nouvelle-Zélande classique, la rencontre qui aura lieu ce mardi au Parc OL n'aurait pourtant rien d'habituel. Placée entre le France/Nouvelle-Zélande du week-end dernier et le France/Afrique du Sud du week-end prochain, ce match test disputé à Lyon ce mardi a surtout été programmé dans un but financier, révèle L'Équipe. "Ce n'est pas pour doper la progression sportive de la sélection. Mais d'abord et surtout pour gagner de l'argent, histoire notamment de financer la candidature de la France à l'organisation de la Coupe du monde 2023", écrit le journal. La rencontre devrait d’ailleurs rapporter 2 millions d'euros à la FFR, selon le quotidien sportif. Dernière preuve de la non-considération sportive de l'événement, les joueurs présents ne compteront pas cette rencontre comme une véritable sélection en équipe de France.

France TV n’a pas voulu du match

Ce match des équipes B sera diffusé sur TMC et BeIN Sports puisque France Télévisions n'a pas souhaité acquérir les droits. Des droits cédés aussi gratuitement à la fédération néo-zélandaise pour qu'elle accepte cette rencontre. Pour autant, cette opposition permettra à certains joueurs, rarement utilisés par le XV de France, de se montrer. L’équipe de France aura d’ailleurs plutôt fière allure, avec de nombreux joueurs de haut niveau sur le terrain. Une question reste pour le moment sans réponse : quels enseignements le staff de l’équipe de France pourra tirer de cette rencontre entre deux équipes bis ?

LE XV de France devrait aligner la composition suivante : G. Lacroix (La Rochelle), Chavancy (Racing 92), Danty (Stade Français), H. Bonneval (Toulon) - (o) Trinh-Duc (Toulon), (m) Lesgourgues (Bordeaux-Bègles) - Macalou (Stade Français), Tauleigne (Bordeaux-Bègles), Lauret (Racing 92) - Maestri (Toulouse), R. Taofifenua (Toulon) - Hamadache (Pau), Chat (Racing 92), Priso ( La Rochelle).

Le XV des All Blacks : 15 Havili  ; 14 Duffie, 13 Goodhue, 12 Launmape, 11 Tamanivalu ; 10 Sopoaga, 9 Kerr-Barlow ; 7 A. Savea, 8 L.Whitelock (cap), 6 Squire ; 5 Bird, 4 Tuipulotu ; 3 Toomaga-Allen, 2 Harris, 1 Perry.

à lire également
A 35 ans, Frédéric Michalak a mis un point final à sa carrière de joueur. A l'issue de la défaite face à Montpellier (40-14), l'ancien demi d'ouverture du XV de France a bien voulu revenir sur ses 18 saisons passées sur les terrains. Son dernier match face à Montpellier "C’est difficile de pouvoir s’exprimer quand […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut