Alexandre Vincendet préfecture 1er tour législatives 2017
© Tim Douet

Vincendet nommé par Wauquiez pour restructurer les jeunes Républicains

Le maire de Rillieux-la-Pape a été nommé par Laurent Wauquiez pour restructurer les jeunes Républicains. Une mission qu’il partagera avec Laurence Arribagé, afin de redonner du souffle à un mouvement qu’il estime "moribond" et victime de "guerres personnelles"

Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape, a été nommé responsable de la restructuration du mouvement des jeunes Républicains ce mardi soir par Laurent Wauquiez. Il sera accompagné dans sa tâche par Laurence Arribagé, adjointe au maire de Toulouse. "Une structure paritaire, puisque Laurence Arribagé est plutôt proche de Valérie Pécresse et moi de Laurent Wauquiez", a confié Alexandre Vincendet qui s'est réjoui de cette "vraie mission de confiance donnée par Laurent Wauquiez".

Pour le maire de Rillieux, restructurer le mouvement jeune est devenu une nécessité : "il n'y a plus de président vraiment élu depuis Benjamin Lancar en 2012. Les problèmes qu'il y a eu chez les adultes dans notre famille politique ont impacté les plus jeunes et le mouvement était devenu un peu moribond".

"Le but n'est pas simplement de prendre une carte et boire des coups"

Au Parti socialiste, le mouvement jeune (MJS) était qualifié "d'école du vice" par François Mitterrand. Du côté des Républicains, Alexandre Vincendet admet que le mouvement jeune, directement intégré au parti contrairement au MJS, a parfois été victime de "guerres personnelles où certains ont fait pire que leurs aînées pour devenir le chef". "Il faut rouvrir les portes et les fenêtres. Il faut créer un mouvement qui attire les jeunes et qui forme les futurs cadres du parti. Le but n'est pas simplement de prendre une carte et boire des coups. C'est bien parce qu'il faut des moments conviviaux, mais il faut aussi savoir comment on forme sur le fond, comment on forme au militantisme, comment on fait pour que les jeunes soient une force de proposition", poursuit le maire de Rillieux-la-Pape.

"Ce mouvement doit devenir une pépinière, une question de ressources humaines pour l'avenir. Il y a un vrai potentiel et un vrai projet à reconstruire. Il y a beaucoup de jeunes qui veulent s'engager, mais qui ne savent plus comment parce qu'il n'y a pas de propositions qui répondent à leurs attentes", conclut Alexandre Vincendet. Une réunion aura prochainement lieu entre ce dernier, Laurence Arribagé et Laurent Wauquiez. Un audit va ensuite être réalisé. Les conclusions du rapport seront utilisées pour restructurer le mouvement avant la tenue d’élections chez les jeunes Républicains dans les prochains mois.

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017, jour de l'élection du premier © Tim Douet
Retour aux affaires lyonnaises pour Gérard Collomb ? Le ministre de l'Intérieur veut lancer dès septembre son association “Prendre un temps d’avance”, ouverte à la société civile, pour engager une dialogue sur l’avenir de la Métropole. Quand il s’agit de politique lyonnaise, Gérard Collomb ne perd pas temps. En témoigne son nouveau projet d’association ouverte à […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut