Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Villeurbanne : défaite amère pour Najat Vallaud-Belkacem

Présente au bureau du PS à Villeurbanne, la candidate de la 6e circonscription du Rhône n’a pas caché sa tristesse face aux résultats. Elle termine perdante de ce deuxième tour avec 39,68 % des votes. Son équipe et les sympathisants présents ont quant à eux félicité le parcours de l’ex-ministre.

Hier soir, au bureau du PS à Villeurbanne, l’ambiance n’était pas à la fête suite à l’annonce des résultats. Najat Vallaud-Belkacem s’est inclinée face à son adversaire Bruno Bonnell (LREM) qui a récolté plus de 60 % des voix. À 22 heures, devant une horde de journalistes, la candidate a reconnu sa défaite dans un discours applaudi par les militants déçus. Aux côtés de l'ex-ministre, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, a quant à lui salué ''la loyauté’’ dont a fait preuve la candidate PS au long de cette campagne en restant "fidèle à elle-même".

Une déception affichée sur tous les visages

Malgré les résultats peu favorables du premier tour, ils y croyaient tous. Sympathisants et militants s’étaient réunis autour de leur candidate espérant une ‘'surprise’’ qui n’arrivera pas. Alain, sympathisant socialiste est déçu du résultat de ce second tour : "Je suis triste, parce que je trouve que c'est une belle personne qui a fait du bon boulot en tant que ministre (...) Elle était très présente auprès des gens", souligne-t-il. Malgré une défaite peu surprenante, les militants ne cachent pas leur mécontentement : "C'était la bonne personne, elle est là depuis un moment. On la voit souvent au contact des Villeurbannais’’, détaille l’un d’entre eux. D'après lui, Najat Vallaud-Belkacem a mené une campagne "digne et de proximité." La défaite du PS à Villeurbanne n’a pas non plus fait perdre espoir aux sympathisants socialistes : ''la gauche n’est pas morte’’ souligne l’un des militants qui souhaite seulement "modifier la forme tout en gardant ses idées comme l'accueil et l'entraide", argumente Alain.

Un goût amer laissé par la défaite

C'est dans un restaurant situé non loin du local de campagne que la candidate malheureuse et son entourage ont clôturé ces élections. Les quelques militants encore présents ne cachaient pas leur tristesse de ne pas retrouver leur candidate à l'hémicycle. Une défaite qui semble laisser un goût amer à ces sympathisants comme à leur candidate. Les journalistes n’étaient pas les bienvenus à assister aux festivités de fin de soirée, bloquées par la sécurité, ils n’ont pas été autorisés à rentrer dans l’enceinte du restaurant.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]
1 commentaire
  1. Kasneh - 19 juin 2017

    Les électeurs de la circonscription n'ont pas été dupe du trio NVN/Taubira/Hidalgo. Le bien vivre ensemble du maire de Villeurbanne Bret ne semble pas non plus correspondre à la réalité. Le parachutage a échoué.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut