tablo

Sénat : ceux qui bossent, ceux qui se planquent

Lyon Capitale publie le premier palmarès de l’activité des sénateurs. Aussi incroyable que cela paraisse, de mémoire de service presse de cette assemblée et aussi d’élus, un tel classement n’avait jamais été réalisé. Bilan : 150 sénateurs sèchent régulièrement en commission.

Télécharger le classement en pdf

Le Palais du Luxembourg est un monde à part. Les débats sont feutrés, la moyenne d’âge élevée (63,5 ans) et l’activité des sénateurs échappe à tout contrôle. Ils ne sont pas pointés en séance publique. Et pour trouver une trace de leur présence en commission, nous avons dû éplucher les journaux officiels de l’année écoulée. En réalisant notre classement, nous publions pour la première fois un cliché des travaux des 343 sénateurs français. Si nos députés sont soumis à un contrôle des médias et même des citoyens par des classements publiés presque tous les mois, nos sénateurs vivaient jusque là cachés et donc heureux. Qui savait par exemple qu’une dizaine d’entre eux ne mettaient jamais les pieds au Sénat ? Que 150 sénateurs ont participé à moins de 20 commissions en 2009-2010, séchant ainsi plus de la moitié des séances auxquelles ils étaient censés participer. Qui savait aussi qu’une centaine de sénateurs fréquentait très assidûment les séances publiques comme les commissions ? Notre enquête a révélé des inégalités flagrantes entre parlementaires. En nous basant sur leur activité, classée selon dix critères, nous avons vu apparaître un Sénat divisé en trois. Ceux qui bossent, ceux qui sont à mi-temps et ceux qui se planquent au Palais du Luxembourg.

Nous avons même trouvé un sénateur, François Vendasi, qui ne vient jamais à Paris et ne s’en cache pas. Les parlementaires que nous avons contacté n’ont pas sourcillé quand nous leur avons annoncé que Jean-Pierre Sueur occupait la plus haute marche. Et tous ont deviné que Didier Borotra, maire de Biarritz et auteur d’une seule question écrite cette année, fermait la marche. Il y a aussi ceux qui, presque honteusement, dissimulent leur inactivité derrière des textes de loi co-signés ou des questions écrites. Jean-Jacques Masson, sénateur de la Moselle, est ainsi le roi incontesté de la question écrite : 612 posées en un an. En revanche, il n’a jamais mis les pieds dans la commission à laquelle il appartient. Quant à la pertinence de ses questions écrites, elle laisse souvent songeur comme lorsqu’il demande à un ministre l’espace à respecter entre chaque tombe dans un cimetière. Il se murmure même dans les couloirs du palais du Luxembourg qu’au ministère de l’Intérieur un fonctionnaire est spécialement chargé de répondre à ses questions.

Nul ne sera surpris non plus de constater que les dix premiers de notre classement ne sont pas des “cumulards”. “Le fait de ne pas avoir d’autres mandats m’aide à me consacrer pleinement à mon rôle de parlementaire. J’arrive à suivre beaucoup de sujets”, explique Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret et premier de notre classement. Les sénateurs de milieu de tableau, les médiocres, cumulent, eux, souvent des fonctions dans des exécutifs locaux. À l’image d’un Gérard Collomb, sénateur-maire et président du Grand Lyon. Son activité parlementaire en séance publique s’est résumée à sept interventions. En commission, il est venu neuf fois. Beaucoup de sénateurs que nous avons contacté le considèrent comme l’archétype du sénateur fantôme. Il laisse pourtant derrière lui une grosse centaine de sénateurs. Cela en dit long sur l’activité générale du Sénat. Mais il y a une constante chez les 343 sénateurs de France : leur rémunération. Elle est la même pour le dernier comme pour le premier : 7650 euros brut par mois.

Télécharger le classement en pdf

Les trois familles du Sénat

Notre classement fait apparaître un sénat divisé en trois. Celui des médiocres, des cancres et puis il y a aussi des bons élèves. À chaque fois, ils sont une centaine. “Notre assemblée n’est pas en première ligne comme l’Assemblée nationale. Nous ne sommes pas médiatisés”, nous confie Christiane Demontès. Et certains ont intérêt à ce que le Sénat reste dans l’ombre tant leur activité est anecdotique.

 : : Les bons élèves
Ils sont tout de même une centaine à honorer réellement leur mandat. Avec en tête de notre classement, Jean-Pierre Sueur. Au total, en commission comme en séance, il a pris 1162 fois la parole. Durant l’année, il s’est exprimé sur à peu près tous les sujets. La première place de Jean-Pierre Sueur a aussi une explication plus cabotine. “Si on veut faire durer un débat sur plusieurs heures ou plusieurs jours, on lui demande d’intervenir. Il le fait gentiment et avec plaisir et cela énerve très vite les sénateurs de la majorité. Il peut faire durer l’examen d’une loi pendant deux jours”, raconte un sénateur socialiste. Notre classement illustre aussi une prime à l’opposition. “Ils sont plus bavards, plus accrocheurs. Ils tirent sur tout ce qui bouge tout en sachant que leurs demandes n’aboutiront pas. L’attitude de certains sénateurs de l’opposition est devenue plus un jeu qu’un vrai poids politique”, tempère Éric Doligé, sénateur centriste du Loiret. “Jean-Pierre Sueur, aide-t-il les entreprises en difficulté de son département ?”, s’interroge un autre sénateur.
Notre classement fait surtout jaillir un constat limpide : aucun des dix premiers n’exercent de fonctions exécutives locales. “J’arrive à m’impliquer dans mon mandat de sénateur car je suis bien entouré localement. Et puis je suis conseiller général depuis 1974 donc je connais bien les rouages de cette assemblée et comme je suis en plus dans l’opposition, cela ne prend pas trop de temps”, admet Alain Vasselle sénateur-maire UMP de l’Oise et conseiller général, 13è de notre classement. L’astuce pour être un bon sénateur cumulard serait donc de sacrifier un mandat. Un choix souvent fait au Sénat mais beaucoup, près des deux tiers du Palais du Luxembourg ont, eux, choisi de sacrifier leur mandat parlementaire.

 : : Les médiocres
Ils forment le ventre mou de notre classement. Une armée souvent silencieuse, celle des sénateurs qui passent dire bonjour à intervalles réguliers. Des parlementaires à mi-temps. Le reste de leur temps, il le consacre à leurs autres mandats. Dans cette catégorie, on retrouve sans surprises des cumulards : Gérard Collomb (maire de Lyon et président du Grand Lyon), Jean-Claude Gaudin (maire de Marseille et vice-président du Sénat), François Patriat (président de la région Bourgogne), Alain Lambert (président du conseil général de l’Orne). Et puis il y a ceux qui sans forcément cumuler deux mandats à responsabilité n’en font pas lourd. Quelques exemples de sénateurs à temps-partiel : Christian Gaudin (202è) n’a co-signé qu’une seule loi sur l’élagage des voies publiques, le suppléant de François Fillon, Jean-Pierre Chauveau (287è) n’a posé qu’une seule question sur… le tir aux corbeaux. Dans l’armée des sénateurs anonymes, beaucoup se contentent du strict minimum. “Les débats deviennent des débats de spécialistes. Jean-Pierre Sueur parle sur tout mais ils ne sont plus très nombreux comme lui”, pointe François-Noël Buffet. Résultats quelques sénateurs n’interviennent que sur un seul sujet. Bernard Angels (176è), par exemple, est intervenu à huit reprises dont sept sur la loi de finances. “Nous légiférons trop. Parfois, nous devrions être en même temps en commission et en séance publique. Il ne faut pas s’étonner si les gradins sont vides. Et puis, pour les nouveaux sénateurs, le travail est très difficile. La première fois que l’on m’a donné un texte de loi, j’ai eu l’impression que c’était du chinois. Je ne comprenais rien. Je pense qu’il faut presque un mandat pour être efficace et trouver sa place”, se souvient Alain Vasselle (UMP). Pour info, un mandat de sénateur dure neuf ans.

 : : Les “cancres”
Pour une grosse partie d’entre eux, l’étiquette cancre n’est pas assez forte. L’école buissonnière leur convient mieux. Et certains l’assument. “Je ne me rends pas souvent au Palais du Luxembourg. Je suis un homme de dossiers et ce sont les activités locales qui m’intéressent. Je préfère aider les maires de mon département. La vie parisienne, ce n’est pas mon truc. Mais on ne peut pas dire que je ne fais rien. Le travail d’un sénateur, c’est aussi la représentation locale”, s’explique François Vendasi, sénateur radical de gauche de la Haute-Corse. Sauf que l’activité de province est inquantifiable. “Je vais au Sénat une fois par an. Vous savez, moi, je suis avant tout un chef d’entreprises”, nous a confié François Vendasi. Sa dernière visite remonte à novembre 2009. Mais c’est insuffisant pour être dernier. Didier Borotra, sénateur-maire de Biarritz a fait pire. “Depuis 1992, date de mon élection, je crois que je ne l’ai vu qu’une demi-douzaine de fois”, s’amuse Alain Vasselle, sénateur UMP. Anecdote révélatrice, tous les sénateurs que nous avons contacté ont deviné que Didier Borotra était la lanterne rouge. Et puis il y a la litanie des excuses brandies pour justifier un mauvais classement. “Je m’occupe beaucoup de mes ouailles, de mes électeurs, les maires. Je suis aussi président du groupe France-Chine et vice-président du Groupe Énergie, cela me prend beaucoup de temps” précise ainsi Jean Besson, sénateur PS de la Drôme. “Tous vos critères ne me concernent pas. Je fais des déplacements pour mes rapports. Je suis un sénateur chevronné, je sais là où je peux influer et là où ma présence n’apportera rien. Je vais en commission dès qu’un sujet m’intéresse”, s’explique Jean François-Poncet, sénateur UMP du Lot-et-Garonne. Sa mémoire lui a joué des tours puisque lors de cette session parlementaire, il n’a rendu aucun rapport et qu’il n’a assisté qu’à cinq commissions. À noter qu’il est tout de même vice-président de la commission des affaires étrangères et aussi vice-président de la commission des affaires européennes.

Télécharger le classement en pdf

Et les sénateurs du Rhône ?

Collomb, l’étalon pour se rassurer
“Je dois forcément être devant Collomb”, nous a demandé le sénateur PS de la Drôme et proche du maire de Lyon lorsque nous l’avons contacté pour le faire réagir à notre classement. Son attitude est révélatrice du peu de rayonnement de Gérard Collomb au sein de la Haute Assemblée. Jean Besson savait alors qu’il était 235è. François-Noël Buffet était lui très rassuré de devancer “son” président au Grand Lyon. La réputation du sénateur Collomb dépasse les frontières de la région Rhône-Alpes. “Votre maire de Lyon, c’est une énigme. Il est invisible. Il ne vient que s’il y a une question qui concerne Lyon”, glisse Éric Doligé, sénateur centriste du Loiret. Une remarque plus tout à fait vraie. Depuis l’épisode de l’amendement Mercier-Collomb sur le grand stade de l’OL où certains sénateurs avaient redécouvert la présence du maire de Lyon dans le collège sénatorial, Gérard Collomb a fait des progrès. Lors de la session parlementaire 2009-2010, il est venu plus souvent qu’auparavant. “Jean-Pierre Bel, le président du groupe socialiste, lui a fait remarquer que sa situation était compliquée puisqu’il ne venait pas au Sénat”, rapporte une sénatrice socialiste. Depuis Gérard Collomb s’investit plus et notamment sur la réforme des collectivités locales. Il s’agit d’ailleurs de l’un des deux seuls sujets qu’il a abordé en séance publique (8 de ses 9 prises de paroles). “Il ne vient que sur ce sujet qui l’obsède. Il arrive au Sénat, il râle et il donne des ordres. Il est très autoritaire ce qui pose problème parfois à d’autres sénateurs socialistes. Nicole Bricq lui a d’ailleurs fait remarquer que son attitude n’était pas bonne”, poursuit cette sénatrice socialiste. Situé dans le ventre mou de notre classement, le sénateur Collomb est tout de même en net progrès. En 2006-2007, sa seule et unique intervention en séance avait constitué à dire “Eh oui”.

Des lauriers pour Demontès, Fischer et Dini
Guy Fischer est le premier local de notre classement, 6è. Il est vice-président du Sénat et dirige donc les débats lors de nombreuses séances. Très actif par rapport à d’autres vice-présidents, il se différencie notamment par sa présence en commissions. Le deuxième rhodanien est une sénatrice : Christiane Demontès. “J’ai eu l’habitude d’être première. Si Guy Fischer est mieux classé que moi, c’est qu’il a plus de temps. Il n’a pas d’autres mandats. Il peut passer plus de temps à Paris”, souligne Christiane Demontès, sénatrice-maire socialiste de Saint-Fons et 14è de notre classement. Muguette Dini est la dernière de la catégorie “bons élèves”. Au Sénat, elle préside la commission des affaires sociales. Les autres sénateurs du Rhône sont dans le ventre mou du classement. François-Noël Buffet s’estime pénalisé par nos critères qui ne prennent pas en compte les missions des parlementaires. Il a ainsi prêté main forte à Christine Lagarde, la ministre de l’économie, sur la suppression de la taxe professionnelle.

Pignard traumatisé par sa boulette
“À part quand Jean-Jacques Pignard se plante, on ne parle jamais des sénateurs”, nous a lâché un sénateur socialiste. Le remplaçant de Michel Mercier, Jean-Jacques Pignard, est devenu la risée des parlementaires français pour s’être trompé en décembre lors d’un vote sur le redécoupage électoral. Ce jour-là, le sénateur centriste du Rhône avait le pouvoir de vote de l’ensemble des 29 élus de son groupe. À l’heure de voter, il a donné ses voix à un amendement, proposé par l’opposition, supprimant le projet gouvernemental. Depuis le sénateur Pignard n’a pas compensé sa “boulette” par son activité (322è) ni fait reparler de lui.

Télécharger le classement en pdf

à lire également
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
43 commentaires
  1. jerome manin - 25 juin 2010

    On apprend qu'au Sénat aussi notre omnipotent Gérard Collomb est, de l'avis général, médiocre... Eh oui....

  2. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Quand je tape Collomb sur http://www.senat.fr pour l'année 2010 y a plein de travaux qui sortent pareil pour 2009.Contrairement aux allégations infantilisantes de Manindoudouhttp://www.senat.fr/basile/rechercheGlobale.do?rch=gs&unk=collomb&f_submit_search.x=0&f_submit_search.y=0&f_submit_search=OkAucune vérif, aucun argu, comme d'hab Manin tond

  3. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit Grand Lyonnais. Tu remets en cause Paul Terra et Raphaël Ruffier-Fossoul qui écrivent, et ce sont je te le rappelle des journalistes, qu'en 2006-2007, sa seule et unique intervention en séance avait constitué à dire “Eh oui” ? Si tu considères que ces journalistes disent n'importe quoi : Pourquoi insulter un commentateur ? Pourquoi se faire le une fois de plus le Stakhanov du commentaires Collombiste. Pourquoi ne pas rester sur tes blogs et ceux de tes complices ?

  4. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit Grand Lyonnais.Note : quand tu écris 'Quand je tape Collomb'... La prochaine fois tape plus fort.

  5. JULIE - 25 juin 2010

    Article d'une invraissemblable partialité, calomnie, mensonges, dénonciation, parfum de poujadisme, journalistes piègés par un actionnaire majoritare, M. LATOUCHE qui est intervenu pendant une université du MNR, parti de Bruno Megret... Pas de doute, je suis bien sur lyoncapitale.fr !

  6. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    C'est vrai que sur toi pas besoin de taper fort pour que tu n'exploses ManinDoudou

  7. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    2007 l'année ou Gérard Collomb se préparait pour mettre une tannée mémorable à la droite, c'est de cela que tu parles Manindoudou ?Depuis la droite lyonnaise est morte toi tu pédales dans la semoule en 2006/2007 Collomb il avance on est en 2010...ManinDoudouAlainDecaudRaconte est de retour

  8. jm calther - 25 juin 2010

    Manin arrête de voir blachier de partout...il t'obsède le bougre on dirait!

  9. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit Grand Lyonnais. J'aime bien le Manindoudou. Moins le racisme qui est derrière mais bon, on te connait. Je suis ravi de te voir rejoindre le club de l'humour sur Lyon Capitale surtout quand la cause est de défendre le Grand Médiocre en Chef, je t'encourage à continuer.

  10. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Il s'est enfin rendu compte que Fabienne Levy avait disparu du payasage politique, l'a plaquée et est maintenant in love with blachier, qui malheureusement pour lui se refuse toujours.La nouvelle série de l'été Levy, Manin, quelle reconversion ?

  11. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit aussi jm calther. Tu vas bientôt avoir autant de blogs que de pseudos. Vérifie quand même le sens originel de bougre avant de passer pour encore plus...

  12. jerome manin - 25 juin 2010

    @Grand Lyonnais. Si la série marche, on te la joue en hebdomadaire à partir de la rentrée. Eh oui....

  13. romain blachier - 25 juin 2010

    Jérome tu m'inquites un peu dans ton obsession sur moi, citations de mon blog a tout bout de champ, croyance que je me cache derrière chaque pseudo qui est en désaccord avec toi, discussions obsessionelles a mon sujet sur Facebook...ça en serait presque flatteur mais ça en est flippant. Repose toi un peu...et cherche ailleurs pour grand lyonnais

  14. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    je vous le dit Blachier, Manin est 'fall in love'

  15. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    t inquite ManinDecaudRaconte on la jouera quotidienne, ça va couiner dans les chaumieres

  16. jerome manin - 25 juin 2010

    Si tu crois que c'est facile, il est dingue de Gégé, il lui f(er)ait faire n'importe quoi ! Jalouse va !

  17. vouzavedibizar - 25 juin 2010

    GEGE il es t toujours absent c'est ca etre cul mulard pourtant il est payé a tous les rateliérs où il c'est inscrit excuse les fautes j'ecris trop vite

  18. Lugdunum - 25 juin 2010

    Dans les 10 premiers, 9 sénateurs de gauche, dans les dix derniers, 8 de droite (je le concède, Gaston Flosse a une excuse, un homme de droite... et droit). Des tableaux, on peut en construire autant qu'on le désire, des critères, en peut en inventer tant qu'on veut, et tirer la conclusion que l'on avait prévu de faire dès le départ, et Lyon Capitale aime toujours conclure que Gérard Collomb ne fait rien et n'a que des défauts.Merci pour cette enquête à charge, on sent bien la patte de Lyon Cap, et la voix de son maître...

  19. jerome manin - 25 juin 2010

    @Lugdunum. Il existe des très nombreuses publications qui vantent sans nuance les bienfaits de Gérard Collomb, elles sont simplement toutes issues des services de communication dirigés ou généreusement financées par Gérard Collomb. Ne pourriez-vous nous éclairer au lieu de dénigrer en nous offrant des sources mettant en lumière des qualités de Gérard Collomb ? Merci de ne pas nous présenter les associations subventionnées, le PS, le Sytral ou GL Events comme des privés indépendants, ça nous ferait rire.

  20. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Lugdunum, as-tu compris la question de ManinDecaudRaconte, est-ce une question ? Fait-il les questions et les réponses ?Non Vouzabazar on excuse que moyennement car en fouillant dans les archives du sites senat.fr on s'apperçois qu'il y est chaque semaine. Encore une fois, quand il ne vous reste rien a droite il reste le mensonge

  21. jerome manin - 25 juin 2010

    Romain Blachier dit Grand Lyonnais. Ubiquité fabuleuse ; au sénat, à la ville, au Grand Lyon, en loge, derrière chaque adjoint (il n'avait qu'à choisir), au PS, conseillé des plus grands de ce monde, de Rivalta à Brunet-Lecomte... Il serait mensonge de reconnaitre qu'il n'est pas pleinement en tous lieux, sur la foi de ses serviteur, son nom est 'je suis partout' !

  22. JULIE - 25 juin 2010

    Quelqu'un a le numéro de Fabienne Levy ? Il n'a pas été assez briefé pour son grand retour sur Lyon Capitale. Sa vie ne doit pas être drôle en ce moment au regard des ses commentaire tous plus haineux les uns que les autres !

  23. JULIE - 25 juin 2010

    Au fait .... merci au WEBMASTER pour la censure ?! Quel était le problème ? On a pas le droit de dire que votre patron, M. LATOUCHE participe aux universités du MNR de Bruno Megret ? Vous allez supprimer mon compte, maintenant que j'ai mentionné l'homme que personne ne doit connaitre ? Ou plus classique vous allez bloquer les commentaires sur cet article ... Vous faites un joli métier !

  24. jerome manin - 25 juin 2010

    @JULIE. Fabienne va bien, je l'ai vu hier à la réunion de la fédération régionale du Parti Radical, elle organise les université d'été du PR à Lyon, vous aurez de ses nouvelles ;-)Pour le coup de la censure et de la pauvre victime du Grand Complot, ça ne marche pas ! J'ai suffisamment écris de conneries sur Lyon Capitale pour vous assurer que la censure ne s'applique qu'à la grossièreté caractérisé ou la diffamation notoire. Il y a d'ailleurs même beaucoup de choses que souhaiterais vous dire et que je pourrait pas, mes commentaires seraient à juste titre effacés 🙂

  25. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    C'est sur que ManinDecaudRaconte pour qui il est impossible de marcher tout en machant un chewing gum, la sur activité d'un homme politique digne de ce nom tel Gérard Collomb relève de l'enigme scientifique.ManinMonotache a frappé

  26. webmaster - 25 juin 2010

    Les commentaires supprimés sont ceux qui ne respectent pas la loi : incitation à la haine raciale, insultes, diffamation ou qui ressemblent à des règlements de comptes personnels.Merci de nous lire.

  27. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    si la censure s'appliquait à la diffamation vous et vos amis seraient atone.Une réunion régionale du parti radical ça tient dans la salle du fond du Broc bar n'est-il pas ?

  28. jerome manin - 25 juin 2010

    Le Broc Bar, 20 rue Lanterne est un endroit exquis, Jean-Louis Borloo y a d'ailleurs été accueilli lors d'un voyage à Lyon, où il était venu soutenir Fabienne Levy... Simplement c'est un bar ouvert à tous et pas un lieu de réunion politique, les radicaux se réunissent 'toujours' dans le magnifique bureau d'Edouard Herriot. En ce qui concerne la diffamation, encore une fois regardez un dictionnaire avant de mal employer des mots de plus de 3 syllabes...

  29. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    le broc bar accueille des réunions politiques. Intéresse toi a ce qui se passe dans ton arrondissement, ça te changera.La réunion régionale dans un bureau : mort de rire !!ManinDecaudRaconte a encore pris deux galons !!

  30. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit Grand Lyonnais. C'est tout... T'es bien le seul à ne pas connaitre le bureau d'Edouard Herriot et savoir de quoi il retourne... Va faire un tour au Broc Bar, tu comprendra des choses... Si tu n'as rien d'autre à offrir sur un post qui évoque l'imposture Grand Lyonnaise au Sénat... je me contenterais de te citer la somme des travaux de Gérard Collomb en soupirant sur tes tristes aigreurs : Eh Oui....

  31. romain blachier - 25 juin 2010

    Euh la honnêtement Jérôme je te le redis tu es flippant: une telle obsession pour ma personne à longueur de commentaires et de statuts facebook, le fait que tu vois ma main dés que tu trouves un contradicteur (aujourd'hui grand lyonnais, hier je ne sais qui) sur ta route, les citations des urls de mon blog à tout bout de chant (merci pour la pub) le tout entrecoupé de périodes où tu montes des événements avec moi c'est un peu très malsain comme obsession. Mais bon si ça te fait plaisir pour je ne sais quelle raison de focaliser sur moi te gêne pas, vas-y à longueur de commentaires toute la journée sur ce forum...mais c'est une vie un peu triste, non ? Bonne journée.

  32. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier. Attention quelqu'un utilise ton nom comme pseudo ! la gauche comploterait-elle ? Ourdirait-elle ? Fomenterait-elle ?Ne te plains pas mon garçon, je fais de la pub pour toi sur Lyon Capitale malgré leur refus de financer les collectivités territoriales, on les a bien eu non ? 🙂

  33. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Eh oui Levy a été humiliée Eh oui perben a pris une taule historique Eh oui Collomb a gagné Lyon au premier tour ce que Herriot n a jamais du faire Eh oui Collomb a explosé la droite Eh oui vous êtes divisés et inaudibles Ce eh oui je l aime car il signe votre décès politique. Ce eh oui montre que quand Collomb veut quelque chose il s en donne les moyens Eh oui maintenant que vous nexistez plus il peut gentiment bosser au Senat Eh oui Collomb est aimé des Lyonnais Eh oui ça vous ennuie Eh oui vous allez perdre le conseil général Eh oui vous avez creusé votre tombe. Eh oui ManinDecaudRaconte il ne vous reste qu a ressasser le passé pitoyablement Adieu la droite réactionnaire

  34. jerome manin - 25 juin 2010

    @Romain Blachier dit Grand Lyonnais. Faut il être mesquin pour se réjouir du malheur de Lyon et de la suffisance dispendieuse d'un petit baron local...

  35. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Lyon est depuis les effets de la politique de gérard Collomb la ville ou il fait le mieux vivre en France en 2007 sur le podium en 2008 et 2009. Le malheur... ? mais je me marre !! mais t'es a coté de la plaque comme tes congénères (en voie de disparition OK, on va vous protéger, ici ce site c'est d'ailleurs une réserve) La preuve s'il en est que ManinDecaudraconte balance des inepties sans fondement à longueur de commentaires. Mais comment t'as pu etre pote avec Blachier qui est brillant pour deux ?? c'est incroyable il prends des produits pour te supporter ou bien ?Si tu continues je cite l'article et tu avales ta langue. En plus c'est un journal de droite. Trop drôle...et je préfèrerai toujours un baron les pieds dans la glaise qu'un roitelet en cour à Paris. COLLOMB PRESIDENTManin, il va remettre en route la Garden party juste pour avoir le plaisir d'inviter Blachier et pas toi...

  36. Grand Lyonnais - 25 juin 2010

    Eh oui Levy a été humiliée Eh oui perben a pris une taule historique Eh oui Collomb a gagné Lyon au premier tour ce que Herriot n a jamais du faire Eh oui Collomb a explosé la droite Eh oui vous êtes divisés et inaudibles Ce eh oui je l aime car il signe votre décès politique. Ce eh oui montre que quand Collomb veut quelque chose il s en donne les moyens Eh oui maintenant que vous nexistez plus il peut gentiment bosser au Senat Eh oui Collomb est aimé des Lyonnais Eh oui ça vous ennuie Eh oui vous allez perdre le conseil général Eh oui vous avez creusé votre tombe. Eh oui ManinDecaudRaconte il ne vous reste qu a ressasser le passé pitoyablement Adieu la droite réactionnaire

  37. jerome manin - 26 juin 2010

    Wahou... Tu y vas fort dans le pathos ! Le génie des carpettes* lyonnais nous avait gratifié d'un post sur les méfaits du commentaire en état avancé d'ébriété.*Pardon ABDans tous les cas : bonne sortie à ce dernier numéro Juillet-Août de Lyon Capitale, et longue vie aux pourfendeurs de pensée unique et pratiques iniques !A bientôt - jm

  38. JULIE - 26 juin 2010

    A quand un numéro spécial sur la liberté de la presse à Lyon... A qui appartiennent les groupes de Presse ? Comment les journalistes réalisent leurs enquêtes.En ce qui concerne Lyon Capitale, j'ai déjà des pistes :-Un actionnaire majoritaire qui ne fait pas de politique mais qui va quand même prêcher la bonne parole dans les universités du MNR : http://www.m-n-r.fr/news382.htm http://libelyon.blogs.liberation.fr/info/2008/04/latouche-fait-m.html http://www.bakchich.info/Lyon-Mag-bientot-sur-Latouche,03485.html-Des journalistes qui utilisent la tribune populiste offerte par leur 'patron' à des fins personnels : règlement de compte, prise en otage des lecteurs...Un peu comme sur France Inter, sauf qu'ils n'ont ni l'humour, ni l'impertinence et encore moins le talent de Stéphane Guillon. -Des articles à charge, en permanence, contre le maire de Lyon, le président du Sytral...Des interviews où le(s) journalistes posent 5 fois les mêmes questions pour obtenir une 'petite phrase' laconique et remplie d'aigreur contre Gérard Collomb pour en faire un titre assassin.-Un site internet où l'on pratique la CENSURE. Où l'on ne peut pas mentionner ne serait-ce que le nom du propriétaire du journal, encore moins les lieux où il tient des conférences...Bref, je n'ai pas de mots assez durs pour qualifier ces personnes qui se voient en 'petits procureurs' du microcosme lyonnais et sont à l'affut de la moindre actualité qui leur permettra d'étaler leur fiel, leur haine...et surtout leur aigreur, contre le Maire de Lyon, le tout enrobé de populisme et de poujadisme pour rester en accord avec la ligne éditoriale du Grand Patron.

  39. Grand Lyonnais - 26 juin 2010

    Tiens c'est marrant il est passé deux fois mon commentaire. Mystère ?Je ne bois pas c'est peut être plus culturel que religieux mais c est comme ça. Par contre Manin toi tu y vas bien au goulot. Ta bedaine en atteste. J ai surtout pu y observer dans les apéros que t organise aux trois gaules ou ailleurs.

  40. Bruno75 - 26 juin 2010

    Bravo pour cette enquête. Par contre zéro pour les fautes: -'sénateurs que nous avons contacté' (sans s), écrit 3 fois / 'sujets qu'il a abordé' (sans s) - Visiblement, l'auteur de cet article ignore totalement la règle du COD placé avant avec l'utilisation de l'auxiliaire avoir. -'chef d'entrerpises' (écrit avec un s) -'il le consacre à leurs autres mandats' (problème d'accord) Et enfin une précision sur la durée d'un mandat de sénateur: dire qu'il est de 9 ans demande explication. La dernière fournée des sénateurs à 9 ans se termine bientôt. En 2011, tout le monde sera à 6 ans et le renouvellement du Sénat se fera par moitié (et non plus par tiers).

  41. lyonnais - 26 juin 2010

    Eh ben, il est content le Grand Vésir de Lyon,(@Grand Lyonnais) Eh ben, il donne de la voix... Eh ben, il est content de son vote... Eh ben, il jouie, il pétarade, il gazouille...Il est content des loupés de son maitre...Eh ben qu'il essaie de me montré une réalisation bien sous tout rapport.Et non cela ne m'ennuie pas de faire partie des 40% de Lyonnais responsable qui n'auront pas à expliquer à leurs proches, nous ne savions pas, ce n'est pas de notre fautes... pitiéBon samedi et dimanche à tous.

  42. Grand Lyonnais - 26 juin 2010

    Oh LyonnaisThalassa t as pris des produits ou quoi perben n a jamais fait 40% s il fait 30% c'est le bout du monde. Tu fais partie de ce que l'on appelle le socle électoral. La loose intégrale quoi !

  43. lyonnais - 27 juin 2010

    @Grand Lyonnais, bonsoir.Toujours aussi fin cela ce lit sans fin. Avez-vous vous les marrais que l'on sera obligé de combler dans quelques années, encore de l'argent public dépensé en l'air.

  44. Yvan, de Lyon - 27 juin 2010

    Quel travail de recherche !Chapeau bas pour le boulot, mais aussi pour donner des éléments objectif, aux citoyens que nous sommes...Face à ce genre d'outils, le doute n'est plus permis sur la motivation de certains dans la fonction !

  45. Grand Lyonnais - 27 juin 2010

    Oh LyonnaisThalassa c'est pas classe de racler tes potes qui ont fait passer la dette de la France de 800 milliards a 1850milliards en 8 ans. Arrête de cogner sur Sarko il est limité il fait ce qu il peut. Qu il prenne exemple sur Lyon la gestion est remarquable. L endettement limité. Sinon il est 5h et demi a St. Tropez la fête bat son plein. La gauche bling bling salue les ThalassaBoys.

  46. Martin de Givors - 27 juin 2010

    Cette assemblée du 19° siècle, totalement inutile, est la honte de notre système démocratique.Alors qu'il devient de plus en urgent de doter l'Europe d'une vraie gouvernance ainsi que de renforcer le pouvoir du parlemùent Européen, en France nous n'avons pas besoin d'une seconde assemblée il est donc souhaitable de supprimer ce système Bicaméral qui coûte par ailleurs très cher aux contribuables Français...

  47. willycat - 27 juin 2010

    il me semble que quand un salarié ne vient pas bosser sans raisons valables, il est sanctionné financièrement ? Que Sarkozy commence par là pour faire des économies, avoir une indemnité et ne pas assumer son élection, c'est voler le contribuable point barre.

  48. Senateur Goulet - 29 juin 2010

    Très bonne initiative ! A titre personnel, je privilégie le terrain et la séance publique aux travaux de la Commission des Affaires étrangères. Quant à la rédaction de propositions de loi, cet exercice est intéressant, mais totalement théorique compte tenu de l'ordre du jour pléthorique de nos Assemblées. Enfin, notre mandat est de 6 ans et non de 9. J'attends avec impatience le classement 2011 !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut