Renaud Payre
©Tim Douet

Renaud Payre : “on ne sait pas qui est véritablement l’opposition”

Le directeur de Sciences Po Lyon fait le bilan de ces élections législatives au niveau national, au micro de Lyon Capitale.

Présent à la préfecture du Rhône ce dimanche soir, Renaud Payre estime qu'il faut garder en tête que le taux de participation au second tour de ces législatives est absolument “inédit dans l’histoire de la Ve République”. Cette abstention record serait notamment due à l’échec des partis d’opposition qui “n’ont pas été en capacité de mobiliser”, explique le directeur de Sciences Po Lyon à Lyon Capitale. Avec une majorité absolue tout de même moins importante que ce qui avait été annoncé, “le président a tous les moyens pour mettre en place son programme”, explique-t-il. Concernant le cas des Républicains, “on ne sait pas qui est leur leader et quel est leur cap”, commente Renaud Payre, tout en rappelant que l’opposition a tout de même été plus virulente du côté de la France Insoumise. Quant au sort du Parti socialiste, qui malgré tout a survécu à la vague macroniste, il devrait, d’après le directeur de l'institut lyonnais, “restructurer un pôle de gauche”.

 

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017, jour de l'élection du premier © Tim Douet
Retour aux affaires lyonnaises pour Gérard Collomb ? Le ministre de l'Intérieur veut lancer dès septembre son association “Prendre un temps d’avance”, ouverte à la société civile, pour engager une dialogue sur l’avenir de la Métropole. Quand il s’agit de politique lyonnaise, Gérard Collomb ne perd pas temps. En témoigne son nouveau projet d’association ouverte à […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut