Gérard Collomb
Ministère de l’Intérieur (page Facebook)

Policiers mobilisés pour la famille Collomb : le ministère répond

Selon le journal Le Point, Gérard Collomb aurait réquisitionné quatre policiers pour sa famille durant les fêtes. Des informations que le ministère de l’Intérieur a tenu à préciser.

Le journal Le Point rapportait ce mercredi que Gérard Collomb aurait convié sa famille, neuf personnes ... et un chat, à Paris du 23 décembre au 2 janvier et aurait demandé à son cabinet de "trouver des policiers et des véhicules disponibles durant cette période où les effectifs se raréfient en raison des congés". Mobilisant ainsi deux fonctionnaires du SDLP et deux autres policiers.

Le cabinet du ministère de l’Intérieur a tenu à préciser que "si la demande initiale auprès du Service de la protection (SDLP) prenait en compte le nombre de personnes présentes au domicile du ministre pour Noël, elle n’intégrait pas qu’une partie d’entre eux vient avec un véhicule personnel". Le ministère a aussi apporté des précisions sur le nombre de véhicules mobilisés. "L’épouse du ministre bénéficie d’une protection compte tenu de son évaluation par les services de sécurité (ce qui signifie 1 conducteur + 1 officier de sécurité) (…) et le ministre continue durant cette période à bénéficier naturellement de son dispositif de protection et de son véhicule".

Quant à la visite de la famille, le cabinet a une nouvelle fois précisé que "d’autres membres de la famille du ministre viennent lui rendre visite pendant les fêtes. Ces personnes disposent de leur propre véhicule, qui sera stationné dans la cour de l’hôtel de Beauvau, sur autorisation comme c’est le cas à chaque entrée de véhicule privé de visiteurs".

à lire également
Conseil régional 4.01.16
Le dossier d’Erai sera de retour devant la chambre des procédures collectives du tribunal de grande instance le 26 juin prochain. Le liquidateur de la structure régionale d’aide à l’international pour les entreprises rhônalpines demande la condamnation de la région et de l’ancien président d’Erai, et réclame dix millions d’euros. On le pensait classé et relégué aux archives. Le dossier […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut