Nathalie Perrin-Gilbert à la manifestation des salariés de Vortex devant la préfecture du Rhône
Nathalie Perrin-Gilbert à la manifestation des salariés de Vortex devant la préfecture du Rhône © Tim Douet

Lyon : le Gram prend ses distances avec Nathalie Perrin-Gilbert

Le 23 octobre dernier lors de l'assemblée générale extraordinaire du Groupe de Réflexion et d'Action Métropolitaine (Gram), le mouvement a élu une nouvelle équipe à sa tête, sans Nathalie Perrin-Gilbert, qui avait pourtant participé à sa création en 2011.

Dans un communiqué, le Gram a expliqué être "parti du constat que l'incarnation politique du GRAM s'est éloignée, ces derniers mois, de la raison même de ce mouvement avec une personnalisation du pouvoir, une confusion entre les priorités du collectif et un agenda électoral de court terme, des stratégies et des choix politiques discutables". Visant clairement la maire du 1er, le Gram souhaite désormais toute forme de personnalisation du mouvement. "Pour engager cette nouvelle étape, l’assemblée générale a élu une nouvelle équipe (cf. ci-dessous) chargée d’animer. L’association, acte la suppression du statut de membres fondateurs pour préférer une application stricte du principe un adhérent = un vote. Le conseil d’administration est supprimé au profit d’une assemblée des adhérents se réunissant mensuellement pour élaborer la politique générale de l’association".

"Ce n'est pas le Gram qui va dicter mon calendrier"

Nommé président du Gram, Renaud Payre, le directeur de Science-Po Lyon, a réagi sur sa page Facebook et s'est dit "très heureux que le Gram revienne à ses fondamentaux et ne se perde plus dans une personnalisation excessive des débats et dans une monopolisation de la parole. L’association sort de certaines de ses contradictions en prenant ses distances avec toute forme de professionnalisation politique (vivre durablement de la politique). En refusant toute forme de posture, notre collectif se remet au travail. Réflexion et propositions seront donc au centre du travail du Gram." Une dérive personnelle confirmée par une élue du 1er arrondissement : "Elle est devenue ce qu'elle critique chez Gérard Collomb." Selon Elliott Aubin, conseiller d’arrondissement dans le 1er arrondissement et candidat La France insoumise lors des dernières élections législatives, Renaud Payre "reproche sans vraiment le dire le soutien de Nathalie Perrin-Gilbert à Jean-Luc Mélenchon lors de l’élection présidentielle." Le jeune élu de LFI a lui "réitéré" son soutien à Nathalie Perrin-Gilbert et "salué son investissement quotidien".

Contactée Nathalie Perrin-Gilbert, qui fait toujours partie du Gram, n'a pas souhaité répondre pour le moment. Elle s'est dite "sereine" et a confié "qu'elle répondrai politiquement dans quelques jours". "Ce n'est pas le Gram qui va dicter mon calendrier. Ma réponse viendra quand je jugerai que c'est le bon moment", a-t-elle conclu. Le divorce semble bel et bien consommé.

Un projet politique pour 2020

Dans son communiqué, le Gram a fait part de sa volonté d'établir une nouvelle "feuille de route ambitieuse" : "Nous devrons prendre nos responsabilités en nous engageant activement dans un rassemblement citoyen, politique et de gauche autour d’un projet répondant à une réalité territoriale et à un bassin de vie dans lequel nous évoluons tous quotidiennement. Les enjeux seront multiples et concerneront aussi bien la planification territoriale (...) que le développement du collectif". Un projet "coopératif" et "fédérateur crédible et innovant" avec une volonté de s'appuyer sur "les travaux menés au sein des universités, de laboratoires de recherche, d’associations, d’entreprises ou de forces politiques pour être force de propositions" et "constituer une force citoyenne de propositions au service d’un projet politique de gauche innovant". Un projet qui vise d’ores et déjà les élections métropolitaines et municipales de 2020 : "Ayant conscience que la construction de la Métropole de demain commence dès maintenant et connaîtra une étape cruciale en 2020 ; le GRAM s’organise dès à présent pour préparer ce rendez-vous et être force de propositions."

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut