Christophe Geourjon
© Tim Douet

“Les législatives ne sont pas le 3e tour de l’élection présidentielle”

Christophe Geourjon, candidat UDI dans la 3e circonscription du Rhône, est l’invité de L’Autre Direct.

Lyon Capitale : Face à vous, vous avez une candidate Les Républicains, Nora Berra. Pourquoi ne pas avoir porté une seule candidature ?

Christophe Geourjon : Il y a de vraies différences de méthode et de posture. Nora Berra est dans un positionnement LR. C'est une proche de Nicolas Sarkozy et de Laurent Wauquiez avec qui j'ai de vraies différences de pensée politique.

C'est aussi parce qu'il n'y a pas eu d'accord national...

Effectivement. Mais, s’il n'y a pas eu d'accord national, c'est aussi parce qu'il y avait des différences de positionnement et de pensée politique sur le terrain.

Au soir du second tour de la présidentielle, vous aviez déclaré que vous ne savonneriez pas la planche d'Emmanuel Macron. Est-ce que voter pour vous c'est offrir un blanc-seing au président de la République ?

Ce que j'ai dit, c'est que les législatives ne sont pas la revanche et le troisième tour de l'élection présidentielle. Je reste convaincu de ça. Aujourd'hui, on a un président de la République légitime qui est là pour cinq ans. Il faut que la France réussisse et qu’Emmanuel Macron réussisse sa présidence, sinon tout le monde pâtira de son échec.

Emmanuel Macron est sur une position centriste, parfois centre-gauche parfois centre-droit. On vous sent plus proche des élus du centre-gauche que de certains élus LR avec qui votre parti a pourtant des accords nationaux...

La question n'est pas là. Je défends le projet UDI pour notre pays et ce sont les actions concrètes qui sont importantes, pas de savoir que l'on aime bien Pierre, Paul, Jacques ou Jean. Travaillons concrètement pour moderniser notre pays et après on verra comment on peut travailler.

Retrouvez l'intégralité de notre entretien avec Christophe Geourjon dans la vidéo ci-dessous.
à lire également
Gérard Collomb et Olivier Ginon
Après ses révélations sur les réductions accordées par le géant de l'événementiel lyonnais dans l'organisation de la campagne d'Emmanuel Macron, Le Canard Enchaîné rapporte qu'Olivier Ginon serait devenu le fournisseur officiel de l'Elysée en "mobilier de réception".
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 9 juin 2017

    Les autres candidats qui ont respecté les règles de la démocratie, mais qui n'ont jamais (disons très très très rarement) droit au même traitement médiatique : . -Nadia Bouhami (Lutte Ouvrière) . -Gaëlle Navaranne (Parti Chrétien-Démocrate) . -Vincent Ollion (UPR) . -Corinne Ferretti (DLF) . -Marc Chinal (Voter AM) http://www.voter-a-m.fr/2017/ . -Lérie Nicolaï (NC) . -Nathalie Dehan (NC) . -Olivier Mayer (NC) . Merci.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut