Lagarde dément ses menaces d'exclusion en cas d'alliance avec Wauquiez

Le président de l'UDI dément les propos rapportés par le magazine Challenges, selon lesquels toute personne qui s'allierait à Laurent Wauquiez pour les régionales risquait l'exclusion du parti.

L'UDI avait clairement affiché sa préférence pour Michel Barnier dans la course à l'investiture UMP, pour les élections régionales de décembre prochain, mais c'est finalement Laurent Wauquiez qui a été désigné candidat de la droite.

Des “positions anti-européennes et crypto-lepénistes”

Dans des propos rapportés par le magazine Challenges ce jeudi, Jean-Christophe Lagarde a réitéré sa position. Selon lui, "les positions anti-européennes et crypto-lepénistes" du maire du Puy-en-Velay rendent toute alliance impossible. Au point même de prévenir que "celui qui s'alliera avec Wauquiez sans attendre la position qu'on prendra au niveau national sera exclu".

Des propos démentis par le président de l'UDI, qui affirme n'avoir pas accordé d'interview au magazine.

En février dernier, au moment de cette fameuse investiture, le président de l'UDI avait déjà prévenu que l'UDI ne soutiendrait pas une candidature de Laurent Wauquiez, trouvant que l'ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche "a, depuis quelques années, droitisé de façon extrême son discours et ses propositions".

Invité sur Sud Radio après la désignation de Laurent Wauquiez, Jean-Christophe Lagarde avait assuré qu'une "liste UDI [serait] proposée aux électeurs de Rhône-Alpes et d'Auvergne".

Article mis à jour à 17h10 avec le démenti du président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.

à lire également
La campagne pour l'élection métropolitaine de 2020 pourrait bien monter d'un cran ces prochains jours à Lyon. L'actuel président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld devrait lancer sa campagne le 16 octobre, "quoi qu'il arrive". 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut