La vision sociétale des cinq candidats à la primaire

Pour déterminer le positionnement politique de chacun des candidats à la primaire de l'UMP, qui se tiendra les 2 et 9 juin prochains, Lyon Capitale les a soumis à un questionnaire sur des questions sociétales. Découvrez leurs réponses, qui permettent de distinguer des centristes et des candidats plus à droite.

Lyon Capitale a imaginé un questionnaire pour déterminer le positionnement politique des cinq candidats en compétition pour défendre les couleurs de l'UMP aux municipales de 2014. Nos questions portent sur des sujets de société, parfois d'actualité, souvent symboliques. Les réponses des cinq candidats dessinent souvent les marqueurs traditionnels de la droite, plutôt conservatrice. Au travers de nuances, de subtilités sur des sujets parfois épineux comme le mariage pour tous ou le droit à l'euthanasie, les candidats proposent des visions différentes.

Nora Berra et Myriam Pleynard peuvent ainsi apparaître plus centristes. Georges Fenech, le chantre d'une tolérance zéro qu'il veut instaurer à Lyon, se positionne le plus à droite de tous les candidats. Tout comme Michel Havard, dont les prises de position sont souvent moins tranchées que ses réponses laconiques à notre questionnaire.

Légalisation du cannabis

Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous favorable à la légalisation du cannabis ?
(1=complètement favorable, 10=complètement opposé)

Nora Berra : 10

Emmanuel Hamelin : 10

Myriam Pleynard : 10.
La politique ne saurait plus faire rêver ? Elle n'a pas dit son dernier mot. Je n'espère pas une jeunesse “cannabisée” mais motivée par un nouveau projet de société et un avenir accessible.”

Georges Fenech : 10

Michel Havard : Opposé.

Mariage pour tous

Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous favorable au mariage homosexuel ?
(1=complètement favorable, 10=complètement opposé)

Nora Berra : 7
“Je suis très favorable s'agissant de la convergence des droits (qui aurait pu prendre la forme d'une union civile). Je suis opposée à toute dénaturation de la filiation.”

Emmanuel Hamelin : 10
“Mais je suis pour un contrat d'union civile qui donne les mêmes droits que le mariage à un couple homosexuel.”

Myriam Pleynard : 10
“Une curiosité. Nous devions améliorer, une troisième fois, le PACS. Des lois positives contraires à la Loi naturelle, pour saint Thomas d'Aquin, cela s'appelle une tyrannie et emporte le droit et le devoir de résister. Imaginez-vous plus tard des enfants faire des procès à l'Etat pour le préjudice subi d'une fait d'une législation vendue au prix d'une minorité élective ?”

Georges Fenech : 10

Michel Havard : Opposé.

Droit de vote des étrangers

Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales ?
(1=complètement favorable, 10=complètement opposé)

Nora Berra : 10
“La citoyenneté ne se partage pas entre le niveau local et le niveau national, elle est une.”

Emmanuel Hamelin : 10

Myriam Pleynard :  ?
“Impossible de répondre en toute connaissance de cause. La gauche aurait-elle perdu son électorat ouvrier pour aller conquérir un électorat étranger ?”

Georges Fenech : 10

Michel Havard : Opposé.

Peines planchers

Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous favorable au maintien des peines planchers ?
(1=complètement favorable, 10=complètement opposé)

Nora Berra : 1

Emmanuel Hamelin : 1

Myriam Pleynard : 5.
“Je suis favorable à la répression dans un Etat de droit. Le contrat social a pour objet la protection des individus. Mais la peine doit permettre une régénération du délinquant quand cela est possible.”

Georges Fenech : 10

Michel Havard : Favorable.

Droit à l'euthanasie

Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous favorable au droit à l'euthanasie ?
(1=complètement favorable, 10=complètement opposé)

Nora Berra : 10
“La loi Leonetti me paraît être très équilibrée mais malheureusement insuffisamment connue.”

Emmanuel Hamelin : 8
“En cohérence avec la loi Léonetti.”

Myriam Pleynard : 5
“Je suis favorable au respect de la dignité humaine. Seule la volonté du malade compte.”

Georges Fenech : 10

Michel Havard : Opposé.

-----

A lire également : le dossier de Lyon Capitale-le mensuel de mai sur les cinq candidats à cette primaire, dont vous trouverez ici un aperçu.

à lire également
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".
1 commentaire
  1. Epsilon - 11 mai 2013

    Ça valait pas le coup de mettre une échelle de 1 à 10, la prochaine fois 'bien/mal' leur suffira!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut