Valls et Collomb
Manuel Valls et Gérard Collomb © Tim Douet

Gérard Collomb au gouvernement ? La réponse du maire de Lyon

Dans une tribune publiée dans l’hebdomadaire Le Point, Gérard Collomb livre une “vision” de sa politique et propose différents chantiers en matière économique, de travail ou de société. Bientôt ministre, le président de la métropole de Lyon ? Depuis l’arrivée de Manuel Valls, Gérard Collomb le social-démocrate montre des signes d’intérêt pour soutenir le Gouvernement dans ses réformes.

Dans les colonnes de l'hebdomadaire Le Point publié ce 2 avril, le maire de Lyon avoue une défaite jugée "retentissante" du Parti socialiste aux dernières élections départementales.

"Nous payons le fait de n'avoir pas présenté aux Français pendant la campagne présidentielle l'exacte réalité des difficultés", souligne Gérard Collomb dans cette tribune, tout en ajoutant : "Le programme de François Hollande sous-estimait la destruction de notre tissu économique, la profondeur du déclin de l'industrie. Les premières mesures sur les retraites ou le logement étaient à contre-courant. Heureusement, il y a eu la politique de l'offre, avec le CICE et le pacte de responsabilité, qui se mettent en œuvre très progressivement." Et de vouloir une accélération des réformes menées actuellement par le Premier ministre, Manuel Valls.

“Partager une vision”

Interrogé par Lyon Capitale au sujet de cette tribune, Gérard Collomb admet avoir eu "la volonté de faire partager une vision". Aujourd'hui, le président de la métropole de Lyon se dit prêt à aider, "à porter un certain nombre de projets de loi". Au sujet de la société, il nous avoue aussi "quelques inquiétudes sur l'évolution de la société française quand [il] voi[t] cette coupure qui existe dans la société entre ceux qu'on appelle les "insiders" (qui ont un CDI) et les "outsiders", ceux qui sont totalement marginalisés".

Gérard Collomb souhaite ainsi que Manuel Valls accélère les réformes sur le marché du travail en préconisant un CDI plus souple, mais accompagné d'un système de formation efficace tourné vers les moins qualifiés. Enfin, le maire de Lyon propose un dernier chantier : le retour de la mixité dans les grandes agglomérations. Et de souligner, sans jamais citer la métropole lyonnaise, la nécessité d'une grande réforme territoriale. À Lyon, les mots sont clairs : "Je vois que le modèle lyonnais ne réussit pas si mal et je pense que l'on peut avoir le même type d'action au niveau national", nous explique-t-il. La métropole de Lyon ? "Un grand projet de loi qui modifie les fonctionnements de nos institutions", estime-t-il.

Après les régionales ?

Les yeux vers Paris et un portefeuille ministériel pour aider au mieux dans l'accompagnement de ces réformes, monsieur le sénateur-maire de Lyon ? Un ministère serait aussi un maroquin qui manque à l'élu socialiste, maire de la 3e ville de France depuis près de quinze ans. Depuis plusieurs mois déjà, Gérard Collomb anime, en compagnie de Jean-Marie Le Guen (le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement), un club politique, Les Réformateurs, soutien actif de la ligne Valls-Macron. Ce courant rassemblerait quelque 40 parlementaires. "Ministre ? Je viens d'engager la métropole de Lyon, cela demande un peu de job", avance-t-il avec un petit sourire.

Si effectivement Manuel Valls devrait faire quelques réajustements dans les prochains jours, un grand remaniement devrait intervenir après les régionales, annoncent les observateurs politiques, ce qui laisserait un peu de temps à Gérard Collomb pour finir d'installer sa métropole. "On verra bien", lance-t-il.

En attendant, il sera présent au côté de François Hollande, ce lundi, à l'occasion de la commémoration de la rafle d'Izieu dans l'Ain. La preuve qu'il peut s'éloigner de sa métropole quand il s'agit d'un événement national.

à lire également
David Kimelfeld en meeting à Lyon © Antoine Merlet
Ce mercredi soir, David Kimelfeld tenait son premier meeting officiel en tant que candidat à la présidence de la métropole. Trois jours après le choix de La République en Marche d'investir Gérard Collomb, l'actuel président de la métropole a apporté la preuve que sa dynamique n'était en rien émoussée. Il a réuni autour de lui près de 1 000 personnes.
4 commentaires
  1. grandlyonnaise - 2 avril 2015

    Vite vite, prenez le ! Ils s'apercevront bien vite, là haut, de qui est vraiment ce 'fonctionnaire' nanti omniprésent pour se servir avant de servir ... qui ne nous manquera pas beaucoup à LYON Des jeunes, bien plus ambitieux pour LYON et non pas pour eux mêmes, sont nécessaires à LYON pour remplir pleinement chaque mandat à l'unité, par bien plus capable que lui qui n'a pas compris qu'on ne peut dépenser que ce que l'on a gagné et que le copinage maçonnique ne grandit pas la démocratie gangréné

  2. Myerss69 - 2 avril 2015

    'un système de formation efficace tourné vers les moins qualifiés' . Aller et sa continu.... Fait pas d effort dans la vie, l'etat t aidera. #LaFranceTiréParLeBas

  3. spacelex - 3 avril 2015

    La vision de Gégé est d'affaiblir les forts pour que les faibles apparaissent plus forts. Tout n'est finalement qu'une question de rapport de force. Le monde du travail, qui plus est dans le privé dont notre Gégé a une expérience ... nulle, ce n'est pas de la politique, car il y a un facteur déterminant : la compétence individuelle. Car contrairement à la politique, dans le privé lorsqu'on est embauché pour remplir une fonction on n'a pas la possibilité d'embaucher un autre pour le faire à sa place ...

  4. 2eme ville de France - 3 avril 2015

    @Lyon Capitale Lyon est la deuxième ville de France et non la troisième comme vous le dites.Et elle l'a toujours été. Vous confondez 'ville' et 'commune' (comme le font les Marseillais)La définition officielle du mots 'ville',celle des dictionnaires et celle qui est donnée par l'Insee est : 'un ensemble urbain,une agglomération' Lyon,avec 1.3M d'habitants est la deuxième ville de France devant Marseille qui,elle,est la deuxième commune du pays.Si les médias Lyonnais eux même n’affirment pas cette place qui le fera pour nous? Merci

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut