Denis Broliquier (UDI)
© Tim Douet

Denis Broliquier quitte l'UDI : "la mission n'a pas été réussie"

Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement a annoncé qu'il avait quitté l'UDI, parti avec lequel il a été élu en 2014. Il était l'invité de L'Autre Direct pour expliquer son choix.

"L'UDI avait été créé pour rassembler tous les centres. La mission n'a pas été réussie. Plusieurs composantes se sont éloignées du mouvement et aujourd'hui il ne reste plus qu'une seule sensibilité présente au début. Le parti n’existant plus sur la forme pour laquelle je m'étais engagé, je suis parti avec quelques regrets malgré tout", a débuté Denis Broliquier.

Jean-Chrisophe Lagarde, président de l'UDI a fait un grand pas vers une possible alliance avec La république En Marche. Une position du parti politique qui ne convient plus au maire du 2e arrondissement. "Effectivement l'UDI subit complètement les conséquences de la déflagration du paysage politique qui a eu lieu en 2017. Ce sont les conséquences directes de l'élection présidentielle que l'on vit aujourd'hui. Je suis au centre droit et je l'ai toujours été sans me tromper d'adversaire. Je crois profondément qu'il existe un espace politique entre Macron, qui mène une politique beaucoup plus centriste que son prédécesseur et Wauquiez qui a décidé de se positionner sur des idées très à droite."

"Je n'approuve pas la politique fiscale de Macron. Je suis en retrait sur sa façon de gouverner. Moi j'attache beaucoup d'importance au territoire et au réel. Aujourd'hui, le pouvoir est essentiellement parisien. Il ne s'appuie pas sur les régions les départements et les communes. Je ne fais pas partie de la majorité d'Emmanuel Macron", a poursuivi M.Broliquier. Quant à l'avenir du groupe UDI à la ville et à la métropole de Lyon, le maire du 2e a confié que "seul le nom du groupe va évoluer. Ce sera un changement d'étiquette, pas un changement de fond."

à lire également
Nicolas Dupont-Aignan lors de son meeting à Lyon le 8 avril 2017
Le président du groupe Debout La France a annoncé ce dimanche 6 mai vouloir organiser une rencontre entre lui, Marine Le Pen et Laurent Wauquiez au sujet de l’immigration. Nicolas Dupont-Aignan souligne la proximité de leurs idées et propose une "réconciliation de la droite."
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut