Michel Mercier © Tim Douet_441
© Tim Douet

Les bureaux et le domicile de Michel Mercier perquisitionnés

Les bureaux de Michel Mercier à Lyon et son domicile de Thizy ont été perquisitionnés ce mercredi dans le cadre de l’enquête sur l’emploi fictif de membres de sa famille.

Dans le cadre de l'enquête sur l'emploi fictif de membres de la famille de Michel Mercier, la femme de l'ancien président du conseil général du Rhône a été auditionnée ce mercredi matin. La veille, des perquisitions avaient eu lieu chez le sénateur, à son domicile de Thizy et dans ses bureaux à Lyon, par des policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) et une magistrate du Parquet national financier (PNF).

Ces interventions ont eu lieu deux semaines après celles ordonnées au Sénat dans le cadre de l’enquête visant Michel Mercier sur un possible "détournement de fonds publics" concernant ses emplois familiaux. Des soupçons qui ont conduit le sénateur à se retirer du Conseil constitutionnel après sa nomination par Gérard Larcher au milieu de l'été. Dans l’entourage de Michel Mercier, on s’attendait à ce que l’enquête ralentisse après son renoncement. Visiblement, ce n'est pas le cas.

À lire : “Michel Mercier rattrapé par ses casseroles” dans notre mensuel de septembre (Lyon Capitale n°769) en kiosques dès aujourd’hui.
à lire également
Feu saint fons blue star silicone
Suite à l’explosion accidentelle qui a causé la mort d’un employé le 28 juin 2016 dans l'usine Bluestar de Saint-Fons, le procureur de la République réclame 100 000 euros d’amende contre les sociétés Elkem Silicones et GT Logistics. Le procès aura duré près de six heures ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Le temps […]
1 commentaire
  1. 1960CANUT - 1 septembre 2017

    Quelle belle image de la France et de son personnel politique !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut