Incivilités : un mois de juillet agité dans les piscines lyonnaises

Si le mois de juillet a été le plus chaud à Lyon depuis 1949, il a aussi été particulièrement animé dans les piscines lyonnaises. Bien que le lien de cause à effet entre ces deux informations ne soit évidemment pas établi, les esprits se sont échauffés, provoquant de nombreuses fermetures d’établissements depuis le début du mois.

Chronologie des incidents

Vendredi 3 juillet – La piscine de Gerland est fermée après une bagarre provoquée par des individus qui refusaient de porter des maillots de bain plutôt que des caleçons. Ils ont été évacués par la police.

Mardi 7 juillet – Un jeune homme accompagné de son père menace le personnel de la piscine Mermoz avec une clef à molette, avant d'activer une bombe lacrymogène. Les lieux ont dû être évacués.

Jeudi 9 juillet – Un garçon de 13 ans est arrêté après avoir agressé sexuellement deux adolescentes de 14 et 15 ans à Décines.

Samedi 11 juillet – Alors que la piscine Mermoz rouvre à peine, un incident oppose un père de famille et la sécurité de la piscine.

Samedi 11 juillet – Des propos racistes sont tenus à l'encontre du personnel de sécurité de la piscine de Gerland, accompagnés de violences physiques n'ayant pas provoqué de blessures graves. Les quatre suspects ont été placés en garde à vue.

Dimanche 12 juillet – Deux individus sont arrêtés après avoir bousculé un agent de sécurité de la piscine du Rhône. Ce dernier leur aurait demandé d'éteindre leur cigarette. Une troisième personne est interpellée après avoir menacé de mort un autre agent.

Samedi 18 juillet – Une violente altercation entre adolescents éclate devant la piscine Mermoz à cause d'une histoire de téléphone portable.

Lundi 20 juillet – Un garçon de 13 ans se serait fait suivre par un homme d'une cinquantaine d'années dans les toilettes de la piscine Etienne-Gagnaire, à Villeurbanne. Il aurait été frappé et agressé sexuellement. Le quinquagénaire a été placé en garde à vue et une enquête est ouverte afin de définir les circonstances exactes des événements.

Mardi 21 juillet – Un agent de sécurité de la piscine Etienne-Gagnaire est blessé et conduit à l'hôpital après avoir reçu des pierres sur la tête. La veille, l'agresseur s'était vu refuser l'accès au centre nautique alors qu'il tentait d'y entrer en escaladant un muret.

Vendredi 24 juillet – Trois jeunes expulsés de la piscine Etienne-Gagnaire y reviennent avec des barres de fer et une matraque télescopique. Ils auraient brisé des vitres et endommagé du matériel, mais aussi menacé le personnel.

Ces nombreux incidents rappellent l'été 2013, qui avait également été marqué par de nombreuses incivilités au bord des bassins.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut