justice

Corruption de mineur : un non-lieu en faveur du prêtre Eric Pépino

Accusé de "corruption et atteinte sexuelle sur mineur" en mai 2014, le prêtre lyonnais Eric Pépino a été blanchi par la justice le 13 juillet dernier. Si il a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec un jeune fugueur de 14 ans, l'ex-curé de l'Immaculée Conception niait avoir eu connaissance de son âge au moment des faits.

En mai 2014, le père Eric Pépino était mis en examen pour "atteinte sexuelle et corruption sur mineur" sur un jeune garçon de 14 ans. Alors qu'il officiait à la paroisse de l'Immaculée Conception dans le 3e arrondissement de Lyon, le prêtre avait eu plusieurs relations sexuelles avec le jeune homme, en fugue au moment des faits. Tous deux auraient commencé à dialoguer via un site de rencontres homosexuelles.

A l'époque, une enquête avait été ouverte et le cardinal Philippe Barbarin avait immédiatement démis Eric Pépino de ses fonctions. Si lors de l'instruction, le curé avait reconnu "un acte sexuel consenti" à son domicile, il avait nié connaître l'âge exact de l'adolescent. Risquant jusqu'à 5 ans de prison, le père Pépino s'était réfugié au domicile de ses parents dans le Beaujolais.

Le 13 juillet dernier, le juge d'instruction a prononcé un non-lieu, reconnaissant que l'adolescent avait menti sur son âge et paraissait beaucoup plus vieux au moment des faits.

Désormais blanchi aux yeux de la justice, l'ex-homme d'Eglise reste au coeur d'une polémique. Réintègrera-t-il ses fonctions après avoir eu des relations sexuelles avec un homme mineur ? L'avenir demeure incertain pour le curé.

1 commentaire
  1. SophieV - 22 juillet 2015

    Le prêtre anti MPT qui recrute sur des sites homosexuels. Décidément, l'hypocrisie de l'église catholique n'a aucune limite. Bientôt à nouveau au contact des jeunes garçons dans une église ? affaire(s) à suivre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut