Lapsus : Gérard Collomb et la sortie de “l’Etat de droit”


Par Mathilde Régis
Publié le 14/09/2017  à 10:22
Réagissez

Tandis qu’il présentait son projet de loi antiterroriste devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, Gérard Collomb a malencontreusement confondu la sortie de “l’État de droit” avec celle de l’état d’urgence.

Gérard Collomb devant la commission des lois en septembre 2017
Capture d'écran
Gérard Collomb devant la commission des lois en septembre 2017

La langue du ministre de l'Intérieur a sérieusement fourché ce mardi soir. Alors que l'état d'urgence a été prolongé six fois et que Gérard Collomb compte l'inscrire dans le droit commun dans le cadre de son projet de loi antiterroriste, qu'il venait présenter à la commission des lois de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a confondu la sortie de l'Etat de droit avec celle de l'état d'urgence. Repérée par BFM TV, la scène n'a pas manqué de faire rire les députés présents tandis que Gérard Collomb affichait un petit sourire gêné et tentait de reprendre le fil de son intervention. Pour l'entrée en matière d'un projet de loi contesté en particulier sur le point du respect de l'Etat de droit, c'est ce qu'on pourrait appeler familièrement une belle bourde. Cette dernière vient s'ajouter au palmarès de Gérard Collomb en la matière. L'ancien maire de Lyon avait ainsi déclaré en mai dernier : "Si quelqu'un aime la France, sa langue, c'est Emmanuel Le Pen", sous les yeux éberlués et rieurs de la présentatrice de LCI.

 

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.