Pour avoir embauché sa sœur, le maire de Givors face au tribunal


Par Mathilde Régis
Publié le 17/06/2017  à 11:34
Réagissez

Le procureur requiert 8 mois de prison avec sursis, une amende de 15 000 euros et trois ans d'inéligibilité contre l'élu communiste de la mairie de Givors, Martial Passi.

Martial Passi © DR
Martial Passi.

L'audience était attendue ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Accusé de prise illégale d'intérêt dans le recrutement de sa sœur, Muriel Goux, comme directrice générale des services à la mairie, Martial Passi risque la prison avec sursis. En 2013, Martial Passi souhaitait changer en urgence de directeur général des services. Un jury de recrutement sera mis en place par le maire : six personnes qui connaissent toutes personnellement sa sœur, Muriel Goux. Le procureur de la République a considéré à l'audience que ce jury n'était "qu'une mascarade" qui visait à "imposer Muriel Goux" à la mairie, rapporte Le Progrès. Le fait que Muriel Goux soit toujours en poste à Givors, malgré l'enquête en cours depuis plusieurs mois, n'a pas plaidé en sa faveur, même si elle a, sans succès, postulé pour d'autres emplois. Le procureur réclame à son encontre cinq mois de prison avec sursis, 8000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercer dans la fonction publique. L'avocat de la défense a considéré la réquisition comme une "mort professionnelle" pour sa cliente. L'affaire se poursuit au tribunal pour une nouvelle audience le 6 juillet. 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.4/5 (8 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.