Beigbeder aux Assises : derrière l’homme médiatique, l’écrivain


Par Caïn Marchenoir
Publié le 31/05/2017  à 09:19
Réagissez

Frédéric Beigbeder n’est pas seulement un noctambule dont les excès cocaïnés ont défrayé la chronique, c’est aussi l’un des meilleurs écrivains de sa génération. Qui participe ce mercredi aux Assises internationales du roman à Lyon.

Frédéric Beigbeder © JF Paga / Grasset
© JF Paga / Grasset
Frédéric Beigbeder.

Loin de nous l’idée de critiquer les chroniques matutinales de Frédéric Beigbeder sur France Inter ; le jeudi à 8h45 elles amènent une touche littéraire bienvenue. Mais elles font partie de ces interventions médiatiques dont il n’est pas avare. Et finissent par créer une idée déformée, sinon un écran, à l’impression que l’on peut avoir de l’homme. Or Frédéric Beigbeder n’est pas seulement un noctambule dont les excès cocaïnés ont défrayé la chronique. C’est aussi l’un des meilleurs écrivains de sa génération. À côté de romans vite oubliés comme Au secours pardon il a écrit des livres dont la force, l’humour et le regard porté sur son époque mériteraient une plus grande reconnaissance. On pourrait citer Windows on the world, où il revenait à sa manière sur la tragédie du 11 Septembre. Ou encore Un roman français, manière de confession d’un enfant bien de son siècle dans lequel toute une génération née dans les années 1960 peut se retrouver. Il est aussi un critique doté d’une qualité rare : il préfère l’enthousiasme à l’érudition savante et se montre apte à partager ses coups de cœur comme ses coups de griffe. Son regard aigu sur la littérature contemporaine, on le retrouvera certainement ce mercredi soir aux Subsistances dans son dialogue avec Aurélien Bellanger sur le thème “Écrire au présent”.

Écrire au présent, portraits du monde d’aujourd’hui – Frédéric Beigbeder et Aurélien Bellanger (qui a remplacé Adam Thirlwell)
Mercredi 31 mai à 21h, aux Subsistances, quai Saint-Vincent

 

Pour un aperçu général des Assises 2017, cf. Assises internationales du roman : une semaine à lire debout !

 

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.