Ça s’est passé à Lyon un 16 juillet: une guillotine place des Terreaux


Par Mathilde Régis
Publié le 16/07/2017  à 09:24
Réagissez

Du premier numéro connu de la Gazette de Théophraste Renaudot en 1633 à la nomination de l’abbé Pierre Chagué comme évêque auxiliaire en 1969, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 16 juillet lyonnais au fil des siècles.

La place des Terreaux en 1793
DR
La place des Terreaux en 1793

1633 : Premier numéro connu de La Gazette, réimpression lyonnaise de La Gazette de Théophraste Renaudot (dernier numéro connu : 31 juillet 1751).

1658 : Autorisation donnée aux Pères Trinitaires par l'archevêque de Lyon de s'établir à Lyon.

1793 : Joseph Chalier est condamné à mort par le Tribunal criminel, et guillotiné sur la place des Terreaux.

1794 : La Société populaire de Commune-Affranchie prend le titre de "Société des Amis de la Liberté et de l'Egalité".

1804 : Décret consulaire cédant à la Ville les bâtiments de la Déserte, pour l'indemnisation des frais de logement du général commandant la 19è division. (Le clos est déjà affecté au Jardin botanique).

1815 : Retour à Lyon du maire, le comte de Fargues, et du préfet, le comte de Chabrol.

1845 : Loi décidant la construction de la voie ferrée Paris-Lyon-Avignon.

1868 : Première représentation à Lyon d'une tournée de la Comédie Française. Succès. La dernière, le 22.

1880 : Arrêté préfectoral nommant Achille Chaine conservateur des musées de peinture et sculpture, en remplacement de Joseph Guichaud, décédé.

1887 : Visite à Lyon du ministre de l'Instruction publique et des beaux-arts (E. Spuller) : distribution des prix à La Martinière.

1922 : Inauguration du monument aux morts du Grand-Trou et Moulin-à-Vent, place Belleville.

1923 : Mort de Léo Vignar, ancien professeur de chimie appliqué à la Faculté des Sciences, ancien directeur de l'école de Chimie, membre de l'Académie. (Né à Saint-Etienne, le 11 août 1850).

1969 : L'abbé Pierre Chagué, curé de Belleville-sur-Saône, est nommé évêque auxiliaire de Lyon, en résidence à Roanne.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?