Manifestation Lyon : des brebis dans les rues contre le plan loup


Par Romane Guigue
Publié le 09/10/2017  à 17:35
Réagissez

Cet après-midi, les éleveurs descendaient dans les rues pour manifester contre le nouveau plan loup. À leurs côtés, un millier de brebis qui ont suivi le cortège des éleveurs complètement insatisfaits de la décision du gouvernement.

Manifestation des éleveurs contre le plan loup 2018-2023
©Tim Douet
Manifestation des éleveurs contre le plan loup 2018-2023

Ce sont entre 1 000 et 1 500 éleveurs, 550 selon la préfecture, qui se sont réunis cet après-midi à Lyon pour manifester contre le nouveau plan loup 2018-2023. Annoncé le 12 septembre par les ministères de la Transition écologique et de l'Agriculture, le nouveau plan loup est selon les syndicats un "sacrifice" des éleveurs au profit de la protection de la nature. Dans l'incapacité de se défendre contre les attaques du prédateur, les éleveurs demandent le droit de pouvoir abattre les loups qui menacent leurs troupeaux et qui chaque année tuent environ 10 000 animaux domestiques selon un communiqué de la FNSEA.

Des ovins ont suivi le cortège de la manifestation des éleveurs contre le plan loup 2018-2023
©Tim Douet
Des ovins ont suivi le cortège de la manifestation des éleveurs contre le plan loup 2018-2023

Un sentiment d'abandon

Les éleveurs s'estiment oubliés par le gouvernement avec le nouveau plan loup prévu pour 2018. Leur sont autorisés uniquement les tirs d'effarouchement et une indemnisation pour les pertes causées par les attaques de loup. Complètement insatisfaits de cette décision, les éleveurs ont manifesté accompagnés de 1 200 ovins à la veille d'une réunion qui devaient permettre une discussion entre les syndicats, les associations et les représentants de l’État. La réunion a été reportée à une date ultérieure.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.