Dans le Rhône, un épisode de pollution de l'air aux particules fines


Par Mathilde Régis
Publié le 02/11/2017  à 18:02
4 réactions

En réaction à l'épisode de pollution atmosphérique en cours depuis ce jeudi, la préfecture du Rhône a enclenché un dispositif d'information-recommandation. En fonction de l'évolution de la situation, d'autres mesures pourraient être prises. 

Pollution au lever du jour à Lyon, 2017 © Tim Douet
© Tim Douet

Les particules fines présentes dans l'air du bassin Lyonnais Nord-Isère approchent des taux inquiétants depuis ce jeudi. La préfecture recommande plusieurs mesures pour éviter d'aggraver l'épisode de pollution en cours. Concernant les transports, les usagers sont incités à faire du co-voiturage, à utiliser les transports en commun ou à opter pour le télétravail si possible. En cas d'utilisation de son véhicule, la préfecture recommande d'abaisser temporairement sa vitesse d'une vingtaine de kilomètres par heure pendant l'épisode de pollution. Le secteur industriel est lui aussi prié de reporter d'éventuels opérations émettrices de particules fines ou d'oxyde d'azote, de réduire l'utilisation de groupes électrogènes, de reporter le démarrage d'unités à l'arrêt ou de réduite l'activité de chantiers générateurs de poussières. Les agriculteurs sont également concernés par la recommandation de la préfecture, celle de reporter la pratique de débroussaillement par le feu et d'opter plutôt pour le broyage, ainsi que de suspendre les opérations de brûlage à l'air libre des sous-produits agricoles. Enfin, les particuliers peuvent également limiter l'épisode de pollution en évitant d'utiliser des chauffages au bois type inserts, poêles, chaudières ou groupes électrogènes, en maîtrisant la température des bâtiments et en s'interdisant de brûler à l'air libre ses déchets verts. La préfecture devrait prendre d'autres mesures en fonction de l'évolution de la situation.  

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
4 commentaires

Je serai curieuse de savoir si mon poêle à pétrole contribue aussi à cette pollution et si je dois aussi l'arrêter... Il semblerait que ca provoque des émanations de co2 polluantes (http://www.lepoeleapetrole.fr/avantages-inconvenients/)
Du coup, je vois mal comment me chauffer cet hiver si toutes les semaines on a une alerte pollution.

Signaler un abus | le 28/11/2017  à 10:36 | Posté par  jacqueline  

@ jacqueline. Pourquoi avoir acheté un poêle à pétrole ? Vous auriez dû acheter un poêle à bois avec l'étiquette "flamme verte". Non ?

Signaler un abus | le 28/11/2017  à 11:11 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

je n'ai pas d'évacuation, le poêle à pétrole est plus simple à utiliser pour cette raison. sauf erreur, il faut un raccordement pour évacuer les fumées du poele à bois. En tous cas merci pour le conseil, je le garde en tête.
Bonne journée

Signaler un abus | le 03/12/2017  à 10:32 | Posté par  jacqueline  

mieux qu'un poêle à bois, un poêle à granulés , une simple évagination , possible en façade , un trou de diam 80mm, évite de gros travaux, permet d'acheter les granulés pas cher, très peu de poussière et de cendres.

Signaler un abus | le 03/12/2017  à 12:04 | Posté par  Robes Pierre  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?