En Isère, les recherches de la petite Maelys se poursuivent


Par Romain Mahdoud
Publié le 29/08/2017  à 18:27
Réagissez

La petite fille de 9 ans originaire du Jura s'est volatilisée il y a maintenant plus de 48 heures. Elle a disparu des lieux du mariage où elle et ses parents étaient invités, à Port-de-Beauvoisin.  

Des gendarmes et des membres de la police scientifique participent à des recherches dans l'enquête sur la disparition de la famille Troadec, le 3 mars 2017 à Dirinon
@AFP FRED TANNEAU
Des gendarmes et des membres de la police scientifique participent à des recherches dans l'enquête sur la disparition de la famille Troadec, le 3 mars 2017 à Dirinon

Il était environ 3 heures du matin dimanche, lorsque Maelys a disparu. Depuis, aucune trace de la fillette. Une enquête a été ouverte par le parquet pour "enlèvement" lundi. La maison du gardien de la salle des Fêtes où se déroulait le mariage a été perquisitionnée le même jour, ainsi que sa voiture.

Un appel à témoins avait déjà été lancé dimanche dans la soirée pour retrouver la fillette à la peau mate, qui mesure environ 1m30 pour 28kg.

Une conférence de presse se déroulait aujourd'hui qui a permis à la justice iséroise d'exposer les avancées de l'enquête. Elle était tenue par Dietlind Baudoin, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu. Les chefs de service de la gendarmerie et de la section de recherches de Grenoble étaient eux aussi présents. La petite fille est toujours activement recherchée "mais la piste criminelle n'est plus écartée". Les forces déployées ont déjà auditionné un grand nombre de personnes dont le témoignage pourrait faire avancer l'enquête : "140 personnes ont été entendues à l'heure qu'il est", a déclaré la procureure, alors que 180 personnes étaient présentes au mariage. Elle a également révélé que "deux autres soirées avaient lieu près de la salle des fêtes cette même nuit". Les 250 personnes présentes aux alentours de la salle dans la nuit où la fillette a disparu devraient être entendues, assure la procureure, qui a tenu à conclure en demandant le respect de l'intimité et de la douleur de la famille.

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.