Lyon : le covoiturage gratuit pour les abonnés TCL


Par Florent Deligia
Publié le 07/09/2017  à 14:00
Réagissez

Avec un certain culot, qui aura le mérite de faire bouger les lignes, la start-up WayzUp propose aux abonnés TCL de covoiturer gratuitement.

Photo d'illustration d'autoroute
©Tim Douet

Quand les collectivités se laissent dévorer sans réagir par des géants comme Google ou Facebook, certaines start-up françaises décident d'innover à leur place. Spécialiste du covoiturage entre le domicile et le travail, WayzUp vient de bousculer l'ordre établi à Lyon en proposant le covoiturage gratuit pour tous ceux qui possèdent une carte Técély. Cette action coup d'éclat met aujourd'hui le Sytral devant le fait accompli, même si WayzUp l'avait prévenu.

En pratique, il suffit de rentrer son numéro de carte TCL dans l'application pour bénéficier de deux trajets gratuits par jour, dans la limite de 40 kilomètres par trajet. De leur côté, les conducteurs sont toujours défrayés à hauteur de 0,10 euro par kilomètre. La start-up a décidé de prendre en charge ce coût, à perte, pour faire changer les mentalités. Elle espère que les collectivités participeront à l'avenir à ce financement.

Convaincre les collectivités

Contacté par Lyon Capitale, Julien Honnart, fondateur de WayzUp, explique sa démarche : "Il faut maintenir le gain pour le conducteur et baisser le prix pour le passager. Aujourd'hui, quand un automobiliste passe de conducteur à passager, il a l'impression de payer l'essence de sa voiture, alors que cela lui coûte bien plus cher." Avec son action coup d'éclat offrant la gratuité aux usagers des transports en commun à Lyon, mais aussi dans d'autres villes de France comme Paris ou Bordeaux, WayzUp espère que les collectivités vont suivre. "Notre ennemi commun, c'est le réflexe de la voiture individuelle, dit Julien Honnart. Nous avons créé un modèle rentable avec des entreprises partenaires comme La Poste ou Renault. Aujourd'hui, pour aller au-delà de ces entreprises, nous devons nous allier à des collectivités territoriales. On va essayer de les convaincre, car elles ont tout intérêt à considérer le covoiturage comme un mini-transport collectif."

Dans ce sens, des rencontres sont désormais prévues avec le Sytral. Même si WayzUp privilégie le trajet domicile-travail, la start-up a déjà réponse à d’éventuels blocages internes sur des parcours comme Lyon/Saint-Exupéry, chasse gardée de Rhônexpress : "Les collectivités peuvent choisir les axes qu'elles souhaitent financer", précise Julien Honnart.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (12 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.