Lyon Part-Dieu : dans le train pour Évian, l'alcool coulait à flots


Par Sylvian Baudry
Publié le 13/01/2018  à 16:38
Réagissez

Un important dispositif a été mis en place ce samedi matin pour permettre l'évacuation d'un TGV reliant Paris à Évian, qui a conduit à une trentaine d'interpellations.

La police, devant la gare Part-Dieu
© Sylvian Baudry
La police, devant la gare Part-Dieu

Militaires, policiers, pompiers, agents de sécurité de la SNCF : ce matin, la gare Part-Dieu était quadrillée par les forces de l'ordre. Aux alentours de 9h, la police lyonnaise est prévenue de l'arrivée d'un train en voie K, qui n'est pas censé initialement passer par Lyon. Celui-ci, qui partait de Paris à 7h11, se rend en temps normal à Évian.

Plusieurs passagers et un contrôleur ont signalé le comportement d'une "quarantaine de fauteurs de trouble", selon un pompier du Rhône. Un groupe qui s'est rapidement révélé ingérable.

« Ils buvaient de la vodka »

 

Une passagère, qui s'était rendue au wagon-bar vers 8h, témoigne : "Ils faisaient la fête, ils buvaient de la vodka, mais cela restait correct. Mais visiblement après, cela a dégénéré." La SNCF l'a confirmé à l'AFP. "Le contrôleur a fait face à un groupe nombreux, très turbulent et difficilement gérable et a fait un signalement pour demander l'intervention de la police pour contrôler la situation."

Les forces de l'ordre ont été largement déployées et ont procédé à une trentaine d'interpellations, dont des mineurs, pour "soupçons d'infractions". Une enquête a été ouverte à l'encontre des "perturbateurs", qui appartenaient à la communauté des "gens du voyage", selon un agent de la police municipale de Lyon. Et pour cause, de nombreux dégâts sont à déplorer dans plusieurs wagons suite aux incidents, principalement dans le wagon-bar. Selon la préfecture, rien n'a été cassé, mais un nettoyage appuyé s'impose.

Le train est reparti peu après midi

Une vingtaine de personnes appartenant à un autre groupe, qui ne possédait pas de titre de transport selon la police, a été conduite à l'extérieur de la gare par les forces de l'ordre, au son des cliquetis des bouteilles dans leurs sacs. "Il y a eu quelques soucis dans d'autres wagons. Quand nous sommes arrivés à Lyon, les CRS ont interpellé des gens, témoigne Maiky, qui se rendait à Thonon-les-Bains avec des amis. Nous avons pris un peu pour tout le monde : ce n'est pas parce que ce sont aussi des gitans qui ont mis le "bordel" que nous les connaissons. Maintenant, nous devons payer un billet."

La police municipale détaille : "Pour eux, il n'y a rien de pénal, et ils n'ont d'ailleurs pas été interpellés. Mais ils n'avaient pas de billet." Une fois la situation apaisée et l'excitation retombée, ils ont été laissés libres.

Le train transportait 633 passagers, dont "150 personnes qui se rendaient à un rassemblement de gens du voyage à Avoriaz" d'après la SNCF. Le train a pu finalement repartir en à 12h38 et a effectué son terminus à Annemasse. Les passagers à destination d'Evian ont dû poursuivre la fin de leur trajet en TER.  

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.3/5 (10 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?