Collectif X

Point-du-Jour : 4 mois de permanence X

Après la série des Molière mis en scène par Gwenaël Morin, qui reprendra le 1er octobre, c’est le jeune Collectif X qui s’installera au théâtre du Point-du-Jour, pour un marathon Claudel.

Rectificatif – Contrairement à ce que nous annoncions dans notre article mis en ligne jeudi 10 septembre, ce n’est pas le seul Arthur Fourcade qui prendra la “permanence” au théâtre du Point-du Jour de janvier à avril 2015, mais tout le collectif dont ce jeune metteur en scène fait partie.

Le Collectif X est un groupe de comédiens et metteurs en scène formés à la Comédie de Saint-Etienne. On les retrouvera sur les hauteurs du Point-du-Jour afin de perpétuer l’esprit du “théâtre permanent” mis en place par l’actuel directeur des lieux, Gwenaël Morin. Il ne s’agit pas d’une succession à la tête du théâtre mais de mener à bien un ambitieux projet, consistant à jouer Le Soulier de satin de Paul Claudel tous les soirs.

Marathon Claudel

Ce marathon théâtral de 10 heures, mis en scène par Kathleen Dol (autre jeune metteure en scène du Collectif X), sera découpé en 4 épisodes, un épisode étant interprété chaque mois, en plus des ateliers animés au quotidien.

D’autres artistes, dont le nom n’est pas encore confirmé, seront invités après le Collectif X au Point-du-Jour. Le successeur de Gwenaël Morin, qui nous avait confié en juin dernier vouloir “transmettre l’outil”, sera-t-il parmi eux ?

Le Collectif X présente actuellement au théâtre de l’Élysée “Manque”, de la sulfureuse dramaturge britannique Sarah Kane, dans une mise en scène d’Arthur Fourcade – Du 10 au 12 et du 17 au 19 septembre à 19h30.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut