Lyon au 19e siècle : utopies et progrès

"Lyon vit alors une des périodes les plus brillantes de son histoire et a connu un développement économique et démographique très important" souligne Simone Blazy, directrice du musée d'histoire de Lyon. De plus de 100 000 personnes en 1801, la ville passe à 460 000 en 1910 ; entre-temps, en 1852, elle a annexé les communes de Vaise, la Guillotière et la Croix-Rousse. "A la fin du 19e, Lyon atteint ses limites contemporaines ; beaucoup de la physionomie de la ville - le centre Presqu'île - est issue de cette période" poursuit-elle. De la pose de la première pierre de la reconstruction de la place Bellecour par Napoléon en 1800 à l'exposition universelle de 1914 dans les nouveaux abattoirs conçus par Tony Garnier à Gerland, l'expo retrace les transformations urbaines de ce siècle, grâce à des architectes comme Perrache, Morand, Soufflot et bien-sûr au préfet Vaïsse. Le "Haussman lyonnais" a en effet aéré le centre-ville vétuste et tortueux, déplaçant 12 000 personnes pour des raisons d'hygiène et de sécurité : après les révoltes des Canuts de 1831, 1834 et 1848, Napoléon 3 se méfie des Lyonnais... De grandes artères sont percées, bordées de bâtiments glorifiant l'essor économique : Palais du commerce, grands magasins, passages (Argue, Thiaffait, Hôtel-Dieu). Sont exposés des photographies, gravures et peintures mais aussi des objets emblématiques comme le moteur n°1 Berliet, l'appareil ayant servi lors de la première séance de cinéma des frères Lumière, des tentures fruits de commandes impériales, etc. L'exposition s'achève sur le rayonnement de Lyon à cette période, grâce au mouvement colonial mais surtout aux missions religieuses. Des jésuites lyonnais ont ainsi fondé l'université Saint-Joseph de Beyrouth qui a gardé des liens privilégiés avec Lyon. Mais 1914 et la déclaration de guerre, en pleine exposition universelle de Lyon, met fin à la croyance utopique dans le progrès qui a porté tout le 19e siècle.

Du 18 avril au 15 juillet au musée Gadagne, 1 place du petit Collège, Lyon 5e. 04 78 42 03 61. www.museegadagne.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut