Cercle de craie Brunel 3
Photo de répétition © Richard Brunel

Le Cercle de craie : une œuvre politique à l’opéra de Lyon

À l’affiche dès samedi à Lyon, une rareté : le dernier opéra achevé par le compositeur autrichien des années 1930 Alexander von Zemlinsky. Ce Cercle de craie qui dénonce la misère et la corruption vit son lancement compromis par l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Lothar Koenigs et Richard Brunel le ravivent.

Le Cercle de craie, d’Alexander von Zemlinsky – Mise en scène Richard Brunel (photo de répétition) © Richard Brunel

Photo de répétition © Richard Brunel
Le Cercle de craie – Mise en scène Richard Brunel.

Deux femmes se disputent un enfant, laquelle des deux obtiendra l’appui de l’empereur et la garde légitime du chérubin ? Le thème, classique, abordé de l’Antiquité (la Bible et son jugement de Salomon) à nos jours (le film Kramer contre Kramer au cinéma ou la chanson Mon fils, ma bataille de Balavoine…), apparaît également dans un drame chinois de Ling Sing-Tao au
XIIe siècle, dont s’inspire le poète et dramaturge allemand Klabund dans Der Kreidekreis, adapté quelques années plus tard en livret d’opéra.
C’est le compositeur autrichien Alexander von Zemlinsky qui s’y colle, séduit comme d’autres auparavant et après lui (Brecht en réalisa également une adaptation dans Le Cercle de craie caucasien) par le potentiel dramatique d’une telle situation.

Une partition teintée de jazz et de couleurs orientales

Dans cet opéra en allemand, le compositeur, familier jusqu’alors d’un langage ancré dans le post-romantisme le plus lyrique, s’aventure en terrains nouveaux. S’inscrivant dans son époque (les années 1930), Zemlinsky teinte sa partition d’accents empruntés au jazz mais aussi – l’intrigue se déroulant en Chine – de couleurs modales et orientales stylisées.

Une œuvre politique, dénonçant la misère et la corruption, qui vit son succès probable compromis par l’arrivée au pouvoir d’Hitler. C’est le chef Lothar Koenigs qui dirige ici l’orchestre de l’Opéra de Lyon, et Richard Brunel signe la mise en scène. Une rareté, à découvrir.

Alexander von Zemlinsky / Le Cercle de craie
Les 20, 22, 24, 26, 30 janvier et 1er février à 20h + dimanche 28 janvier à 16h, à l’opéra de Lyon
–> Autour de l’opéra : l’école du spectateur, avec Richard Brunel, le 22 janvier à 18h30 à l’opéra et conférence de Fabrice Malkani, professeur de littérature et d’histoire des idées allemandes, le 25 janvier à 19h au Goethe Institut
Le Cercle de craie, d’Alexander von Zemlinsky – Mise en scène Richard Brunel (photo de répétition) © Richard Brunel

Photo de répétition © Richard Brunel
Le Cercle de craie – Mise en scène Richard Brunel.
à lire également
L'événement Courir pour Elles en 2017
Alors que le beau temps revient et qu’un air d’été se fait sentir, Lyon Capitale a sélectionné une liste d’activités à ne pas manquer pour ce week-end ensoleillé. Au programme : demi-finales du TOP 14, courses solidaires, fête de la bière, et concerts atypiques.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut