Interstellar 1
© Warner Bros. France

Festival Lumière 2017 : le programme complet dévoilé

En moins de dix ans, le festival Lumière s’est imposé comme un rendez-vous incontournable pour les cinéphiles. Le programme complet de l’édition 2017 vient d’être dévoilé. Espérons qu’il pleuve du samedi 14 au dimanche 22 octobre, car la vie sera faite de salles obscures.

Fin du suspens, le programme du festival Lumière 2017 est en ligne et ne fait (quasi) plus aucun mystère sur les projections qui rythmeront la vie des cinéphiles lyonnais du 14 au 22 octobre. Certains rendez-vous sont devenus une habitude, à l’image de la soirée d’ouverture (le 14 à 17h), avec un film annoncé prochainement, ou la remise du prix Lumière 2017 à Wong Kar-wai (le 20 à l’amphithéâtre de la Cité des congrès). La cérémonie sera suivie par la projection des Anges déchus.

Le réalisateur chinois, couronné par une rétrospective durant tout le festival, reviendra pour la soirée de clôture (le 22 à la halle Tony-Garnier) avec In the Mood for Love. Plusieurs films de son choix seront également projetés, tous chinois, dont le plus vieux date de 2000 (Durian Durian de Fruit Chan). On remarquera le virevoltant Crazy Kung-Fu et les polars sans concession P.T.U. de Johnnie To et Infernal Affairs d’Andrew Lau. Si quelqu’un en doutait encore, Wong Kar-wai sait faire preuve de bon goût.

Une seule semaine ne suffirait pas

Pendant plus d’une semaine, les stars du cinéma seront à l’honneur à Lyon, avec une carte blanche accordée à Tilda Swinton, qui assurera une master class,tout comme Diane Kurys, Anna Karina, William Friedkin et Jean-François Stévenin. Bertrand Tavernier offrira une sélection de westerns classiques, quand le compositeur Georgio Moroder sera mis à l’honneur. Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro présentera son nouveau film The Shape of Water en avant-première. Lors d’une nuit qui lui sera consacrée à l’Institut, s’enchaîneront Le Labyrinthe de Pan, Hellboy, Cronos et Pacific Rim (des gros robots sur un écran géant, ça ne se refuse jamais). Son compatriote Alfonso Cuaron sera lui aussi à Lyon, pour présenter le moyen-métrage La Fórmula Secreta de Ruben Gámez et son film Gravity lancera la nuit consacrée à l’espace à la halle Tony-Garnier. Il y sera suivi de Star Trek de J.J. Abrams, Seul sur Mars de Ridley Scott et Interstellar de Christopher Nolan – on râlera au passage sur l’ordre de projection de cette Nuit : finir sur Gravity aurait été une apothéose tant le film se révèle encore plus immersif avec un certain état de fatigue (il n’est peut-être pas trop tard pour changer d’avis…). Enfin, l’Auditorium de Lyon vibrera à l’unisson avec Heat, en présence de son réalisateur Michael Mann, mais aussi lors d’une partie de la rétrospective consacrée à Harold Llyod.

Programme dense, avec cependant un absent de taille pour l’instant : au milieu des master classes et autres projections de grands classiques, on cherche encore Quentin Tarantino… Mais rien n’est impossible au festival Lumière, synthèse de la magie du cinéma où, en l’espace d’une seconde, les certitudes se retrouvent bouleversées.

Découvrez le programme complet en cliquant ici.

à lire également
Célestins salle © Tim
La ville de Lyon est lauréate de la 3e édition du prix international CGLU - Ville de Mexico - Culture 21, qui récompense les villes pour leur contribution à la culture en tant que pilier du développement durable. Parmi 99 candidatures de ville du monde entier, la ville de Lyon a été distinguée. À ses […]
1 commentaire
  1. inesP - 8 septembre 2017

    Les meilleurs moments du Festival Lumière, en particulier les 2 soirées de gala, sont réservés aux Happy Few... Le petit peuple lyonnais n'y participe que 'fiscalement'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut