Le "centenaire de la paix"
© DR

Deux ans de célébration à Lyon pour le "centenaire de la paix"

La ville de Lyon va organiser un grand nombre d'événements culturels pour les 100 ans de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale.

L'année 2018 marquera le centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale. Un événement historique majeur qui sera accompagné de plusieurs autres célébrations dans le cadre d'une programmation intitulée "centenaire de la paix". Seront aussi célébrés les 170 ans de l’abolition de l'esclavage (1848), les 120 ans du "J’accuse" de Zola (1898), les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme (1948) ou encore les 50 ans de l’assassinat de Martin Luther King (1968). "Le point commun de tous ces événements : les valeurs qu’ils illustrent d’humanisme, de tolérance, de défense des droits civiques, de résistance et de vivre-ensemble… la paix sous différentes facettes", écrit la ville de Lyon.

De nombreux acteurs culturels vont être mobilisés pour l'occasion ; l'Opéra, l'Orchestre national de Lyon, l'Université Lyon 3, plusieurs théâtres ou encore le défilé de la Biennale de la Danse, pour proposer de nombreux événements (conférences, spectacles, expositions…) à partir de cet automne et pendant deux saisons culturelles.

Le programme complet sera présenté le 2 octobre prochain aux archives municipales par Jean-Dominique Durand, adjoint au maire de Lyon délégué au patrimoine, à la mémoire, aux anciens combattants et aux cultes et Loïc Graber, adjoint au maire de Lyon délégué à la culture. Ils seront accompagnés par Louis Faivre D'arcier, directeur des archives municipales, Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse et directrice artistique de la Biennale de la Danse, Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Auditorium - Orchestre national de Lyon et Yves Pignard, directeur artistique du Théâtre des Marronniers.

à lire également
Lyon Capitale N°168 du 22 au 28 avril 1998 p.8
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - En avril 1998 des riverains protestent contre la démolition de trois maisons d'angle de la Manufacture des Tabacs qui mettrait à mal un patrimoine historique et architecturale unique. Déjà en 1993 l'une de ces maisons avait été rasée et remplacée par un Mac Donald's. En 1998 […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut