Tendre Achille François Veyrunes 2
© Laurence Fragnol

Danse : Tendre Achille, l’essence d’un mythe

Le Toboggan nous propose de (re)découvrir le chorégraphe grenoblois François Veyrunes, qui depuis de nombreuses années crée des ponts entre la scène, des territoires, des populations et des artistes de disciplines différentes.

François Veyrunes travaille beaucoup en milieu scolaire, hospitalier ou carcéral, mais aussi avec le monde de l’entreprise. Dans ce désir de créer une danse citoyenne qui s’interroge sur des enjeux sociétaux, il s’enrichit aussi de rencontres avec des écrivains, des philosophes, des réalisateurs pour insuffler dynamisme et contrepoints à son écriture.

“Le choix de vivre intensément”

Avec Tendre Achille, il nous plonge dans l’essence d’un mythe, un demi-dieu qui verra sa puissance se fendre par la faiblesse du talon pour laisser place à son humanité.

“Seul ou ensemble, dit le chorégraphe, face à ses propres responsabilités d’être, Tendre Achille est référencé au mythe d’Achille à l’endroit où précisément Achille fait le choix de vivre intensément, quitte à mourir jeune plutôt que de vivre vieux avec une vie morne. Achille fait un choix en conscience. La dimension du libre-arbitre dans cette pièce est centrale. Les enjeux chorégraphiques se déploient entre l’ancrage et la suspension, l’axe vertical et le plan horizontal.”

Sur scène, Veyrunes fait évoluer trois hommes entrelacés formant une entité qui laisse échapper des parties de leurs corps, semblant donner naissance à des créatures chimériques. Le tempo est lent et l’écriture se métamorphose dans un rapport du ciel à la terre, corps au sol, corps élevé qui cherche sa place entre l’humain et le divin.

François Veyrunes / Tendre Achille – Mardi 19 janvier à 20h30, au Toboggan (Décines).
à lire également
Welcome – Chorégraphie Patrice Thibaud © Sandy Korzekwa
Ex-complice des Deschiens, artiste touche-à-tout maniant l’art du burlesque avec un réel engagement du corps, Patrice Thibaud propose cette semaine à la Maison de la danse une nouvelle version de “Welcome”, son succès de la dernière Biennale de la danse. Entretien.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut