Fink Fin Greenall N&B studio
© Tommy N Lance

Concert : Fink les mains dans le blues

Quand Fin Greenall explore le blues, cela sonne forcément comme nul autre. À vérifier sur la scène du Radiant mardi soir.

Connu pour être l’artisan d’un folk résolument ovniesque parce que venu des platines, l’Anglais Fin Greenall a toujours quelques longueurs d’avance. Même quand il opère des retours aux sources comme en janvier dernier avec la sortie d’un album qui explore les méandres du blues du Delta. Rien de très original, cela a été fait mille fois. Sauf qu’entre ses mains cela sonne forcément différemment : le blues y transpire de partout, mais à travers les pores d’une machinerie technologique que Fink a refusé de laisser de côté. Le blues traditionnel d’un homme de son époque, avec les problèmes de son époque, voilà ce que propose Fink, ne trahissant ni ce à quoi il veut rendre hommage ni la manière dont il a toujours procédé.

Fink – Mardi 31 octobre à 20h, au Radiant-Bellevue.

 

à lire également
Quand l’Opéra et l’Auditorium trafiquent “underground”, c’est presque les concerts de rock qui semblent classiques. Soyez curieux, et bons concerts !
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut