Ça s'est passé un 14 mai à Lyon : la Gestapo arrête le préfet Bonnefoy

Égayer un repas dominical en famille ou un brunch entre amis ne tient parfois qu'à une bonne conversation ponctuée d'anecdotes bien tournées. Pour aider ses lecteurs à briller en société ce dimanche, Lyon Capitale se remémore les événements historiques qui ont marqué les 14 mai lyonnais au fil des siècles.

1480 - Bulle du pape Sixte IV affranchissant l'hôpital du Pont du Rhône de toute juridiction ecclésiastique, et laissant entière l'autorité du Consulat.

1759 - L'archevêque Antoine Malvin de Montazet prend en personne possession de l'Archevêché.

1793 - Arrêté des corps administratifs ordonnant, dans le district de Lyon, la levée d'une armée révolutionnaire de 6400 hommes.

XIXe siècle : Franz Liszt en concert à Lyon

1828 - Entrée en service du corps de garde de la place Bellecour.

1845 - Deux concerts donnés par Franz Liszt, les derniers à Lyon.

1853 - Actes constitutifs de la Compagnie générale des eaux.

1861 - Passage à Lyon d'une ambassade siamoise.

1879 - Acte constitutif de la "Société anonyme du journal Le Nouvelliste de Lyon".

1899 - Inauguration d'un monument et buste à la mémoire de Claudius Chevin, à Bourg de Thizy.

XXe siècle : le préfet Bonnefoy arrêté par la Gestapo en 1944

1915 - Ouverture de la seconde école de rééducation professionnelle pour grands blessés de guerre, à Tourvielle.

1944 - Le préfet régional, Bonnefoy, est convoqué au siège de la Gestapo et arrêté.

1944 - Grand discours de Philippe Henriot au vélodrome de la Tête d'Or

1968 - Inauguration du théâtre du 8e arrondissement.

1973 - Présentation officielle de la station de métro de la Part-Dieu et de 235 mètres de galerie (soit un tronçon de 340 m.).

1976 - Assassinat de Jacques Chaine, président du Crédit Lyonnais. Paris. (Né le 31 mars 1915, à Lyon).

Lire aussi : Une table ronde émue pour les 30 ans du procès Barbie

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1998, Lyon Capitale reviens sur les élections législatives ayant eu lieu moins d'un an auparavant et qui ont vu la droite locale tomber dans les bras du Front National. On parlait encore du RPR, de l'UDF... et déjà de l'attraction d'une partie de la droite […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut